L’héritage gaulliste : Chirac-Veil

C’est sous la présidence de Chirac que la législation “loi Veil” allait être aggravée, le pouvoir poussant toujours plus loin à l’avortement remboursé.

Mais outre l’avortement chirurgical, un autre progrès allait voir le jour avec l’avortement chimique. Qui en fut l’inspirateur, le créateur, un certain professeur Beaulieu qui s’appelait en vérité Blum.

Il y a aussi des gens qui peuvent se révéler, comprendre où leur action les a mené. Ce fut le professeur Jacobson, qui était un grand pourvoyeur d’avortement en tant que chirurgien,  qui pratiqua au états unis des milliers d’avortements.

Un jour, Jacobson, par curiosité scientifique, avait fait filmé un de ces avortements et là il découvrit l’horreur de cet acte.

Quand il a vu l’enfant qui était aspiré par la canule, il souffrait, il criait, d’où le titre de son film : Le cri silencieux. C’est donc un juif qui a dénoncé le crime qu’était l’avortement.

Chirac disait non à une loi morale qui aurait préséance sur une loi civile. Eh bien vous avez là toutes les prémices de ce que nous vivons aujourd’hui.

Il n’y a plus de loi morale, il y a la loi que la république judéo-maçonnique entend imposer à la société pour la détruire.


Dans la même série, article suivant