Vaccination en France

La France, ne l’oubliez pas, a eu un célèbre imposteur du nom de Pasteur, cela vous donne le ton de l’article. Chez nous la vaccination est un dogme, c’est donc, dixit les marchands de mort et de maladies, “une vérité”.

La vaccination est une religion d’état car les médecins n’ont pas à discuter de la vaccination, d’ailleurs cela ne se discute pas comme le disait en son temps Marisol Touraine ancienne ministre de la santé.

Le médecin qui a le culot de donner un avis contraire est poursuivi pour délit d’opinion par ce qu’en France on ne peut avoir qu’une seule opinion en matière de santé. Le médecin contestataire sera radié de l’ordre des médecins s’il ne rentre pas dans le rang.

Il existe une collusion et une corruption qui concerne toutes les institutions sanitaires. Il ne faut pas oublier que la cour des comptes avait reconnu en 2001 dans son analyse du budget de la sécurité sociale que la politique du médicament est inféodée aux lobbys pharmaceutiques.

Cette cour des comptes reconnaissait également que la formation et l’information des médecins étaient assurées par ces mêmes laboratoires pharmaceutiques. N’y a-t-il pas là conflit d’intérêt ?

Que fait le conseil de l’ordre dans cette histoire ? Il faut bien comprendre que c’est un véritable état dans l’état, c’est lui qui légifère, c’est lui qui fait tout. Enfin presque, puisqu’il délègue la formation médicale continue à qui ? Aux laboratoires pharmaceutiques évidement.

A noter que ces laboratoires pharmaceutiques ne fournissent que 1% de leurs données pharmacologiques aux autorités et en plus les médecins n’ont que deux ou trois heures de cours sur la vaccination et ce en une seule fois durant la totalité de leurs études. Ils ne connaissent rien à la vaccination.

Il faut bien comprendre que nous sommes au pays de Pasteur, donc vous avez une maladie infectieuse qui a une cause bactérienne ou virale et le traitement lui sera forcément vaccinal, le traitement préventif.

A bientôt pour la suite…