Agenda 21 – New World Order

Le but de cet agenda 21 est de déplacer tout le monde hors des zones rurales vers les grandes villes et de détruire le gouvernement représentatif pour le remplacer par un conseil ou une commission gouvernementale non élue.

Ici dans l’union européenne nous sommes déjà dans cette position d’effacement des frontières juridiques et nationales. Voilà le but, car comme l’a dit Zbigniew Brzezinski en 1995, on ne peut pas imposer une mondialisation directement de façon totale.

Voici le questionnement :
J’ai beaucoup apprécié votre exposé, mais je me demande comment vous évaluez les capacités des nations unies à gérer ces problèmes de géopolitique auxquels nous sommes confrontés.

Certains disent qu’il n’y a que peu de solution et que l’une de celle-ci serait une nouvelle organisation internationale capable de faire ce que les nations unies devraient faire et ils insistent sur l’idée d’un gouvernement mondial.

Que pensez-vous les nations unies en ce moment ? Eh bien, vous le savez, il devrait y avoir une telle organisation. Le monde devrait comprendre qu’il y a une sorte d’impératif moral ou un besoin de cela.

Voici les réponses de Zbigniew Brzezinski :
Mais ça n’existe pas et pourquoi ? Car nous n’avons aucune situation dans laquelle on trouve une source de pouvoir concentré qui ai une portée universelle, même l’Amérique n’a pas ça. Les nations unies fonctionnent bien là où il est possible de générer un consensus.

C’est le cas généralement lorsque le thème traite de souffrances humaines, de bien être, de santé, par exemple l’organisation alimentaire, l’organisation de la santé, les organismes de prêt ou l’arbitrage des conflits de seconde importance dans lesquels la communauté internationale peut “genre” s’impliquer dans les affaires de l’ONU.

Mais l’ONU n’est pas un gouvernement mondial. L’ONU lorsqu’il s’agit de politique, est basé sur une fiction. Nommément, 109 états membres, chacun considéré égal aux autres, exceptés les 5 qui ont le droit de véto au conseil de sécurité.

C’est donc une organisation qui reflète la diversité à venir du monde et par conséquent, nous devons réaliser que les véritables solutions aux problèmes politiques et aux conflits politiques viennent de ces entités qui ont le pouvoir et non pas les capacités et les envies de l’avoir, ou qui sont handicapés par le processus, ou poussé au conflit.

L’ONU peut gérer les thèmes dans lesquels il y a un consensus général, comme celles dont j’ai déjà parlé, et cette réalité va continuer encore un moment…


Dans la même série, article suivant