La mafia judiciaire, les lois Pardo

Qu’est ce que la perversion ? La perversion c’est l’art et la manière de modifier la finalité, le sens d’un texte, d’une mesure ou d’une disposition. On va donc la pervertir.

Il y a une blague qui dit que le chef ne lit pas le journal, il s’instruit. Le chef ne travaille pas avec la secrétaire quand elle sur ses genoux, il l’éduque. Vous voyez, c’est ça la perversion.

Ernest Pardo a mis au point 3 lois et cela était amusant d’après l’auteur. Pour la première loi, il s’est inspiré d’Einstein, célèbre pour avoir formulé la relativité restreinte “E=mc2”. Pour Einstein l’énergie est égale à la masse que multiplie la vitesse élevée au carré.

Ernest Pardo a repris les mêmes éléments mais il désigne autre chose. Pour lui “E” c’est l’enrichissement crapuleux qui est égal à la masse des malversations pour le “m” qui prospère à la faveur de la criminalité économique et financière, élevée au carré de la criminalité morale des institutions.

Le tout débouche vers l’infini pour aboutir au chaos. Alors lorsqu’une personne qui est née, élevée et abattue en France, il parle des chefs d’entreprises. Parce que on le laisse prospérer, se développer jusqu’à ce qu’il atteigne un certain niveau de convoitise.

Et à partir du moment où il va atteindre ce niveau de convoitise et de profit et susciter un intérêt pour des prédateurs, donc par la prédation, ils vont l’abattre.

Lorsqu’il sera abattu, le chef d’entreprise va se dire il n’y a pas de souci, j’ai quand même le système judiciaire bien établi en France, il y a des avocats, des juges, du droit, des tribunaux, je vais pouvoir me faire rétablir dans mes droits.

Le problème c’est que lorsque cette prédation est pratiquée par des hommes de pouvoir, ou des copies des hommes de pouvoir, il n’y aura aucun avocat pour le défendre et là on tombe sur la deuxième loi de “Pardo”.

Il va même demander le prix Nobel de physique pour cette deuxième loi car elle est supérieure à la vitesse de la lumière. La vitesse de la lumière dans le vide est de 300 000 kilomètres/secondes et lui il a découvert qu’il y a une vitesse encore supérieure à celle-là.

C’est “PE” pour poudre d’escampette supérieure à la vitesse de la lumière dans le vide. Parce que lorsqu’on va demander à un membre de la gente judiciaire d’attaquer un de ses confrères, d’attaquer un homme de pouvoir, d’attaquer un politique, il va prendre la fuite à une vitesse supérieure à celle de la lumière.

Et enfin on va aboutir à la trouille, à supposer que l’on traverse, que l’on surmonte cet écueil, on va tomber sur la troisième loi Pardo.

Nous aborderons cette troisième loi Pardo lors d’un prochain article.