Benjamin Fulford du 23 mars, fin

Voilà nous sommes à la fin de la série de la publication de Benjamin Fulford du 23 mars 2020. Il est possible que certaines choses ne se produisent pas.

Cela veut dire sans doute que cela sera retardé, que les médias alternatifs n’ont pas souhaité en parler ou plus certainement que les forces de libération de l’humanité, ont contré les attaques.


Enfin, cette semaine, je voudrais partager quelque chose d’inhabituel qui s’est produit l’autre soir. Un soir, alors que je me détendais dans un état de conscience méditatif, j’ai écrit ce qui suit sur une boîte de papier mouchoir : « Effet pseudo-caria = le placebo passe à un état fractal plus élevé ».

Je peux vous assurer que je n’avais aucune idée de ce que signifiait ce message et que cela ne venait ni de moi ni de mon inconscient mais cela m’a été dicté par télépathie.

La recherche sur Internet a conduit à une référence unique pour « pseudo-Caria ». Il semble qu’en plantant une seule espèce d’arbuste dans le désert, un effet papillon se produit qui conduit le désert à se transformer en forêt.

Les arbustes permettent aux arbres de démarrer, et ceux-ci captent ensuite l’humidité et l’ensemble de l’écosystème change. Ce type de processus est également appelé changement de phase fractale.

Un exemple familier est l’eau bouillante. L’eau accumule de la chaleur jusqu’à ce qu’elle commence soudainement à bouillir et se transforme en vapeur.

Ce que nous essayons d’accomplir avec le « placebo » ou la fausse pandémie et la fin des temps, c’est de déclencher un tel changement de phase au niveau planétaire. L’objectif est de transformer la planète vers un état supérieur, avec des détails dans les mois à venir, alors restez à l’écoute.

Lorsque la Société Dragon Blanc et ses alliés remporteront avant longtemps cette guerre secrète pour la planète Terre, il y aura des humains vivant sur d’autres planètes car notre espèce subit une expansion exponentielle.

C’est ce qui se produit lorsque le sperme rencontre l’ovule dans un utérus seulement cette fois, l’utérus, c’est Gaia elle-même.


Découvrir les autres séries