Tentative d’influence en bande organisée !

Mes chers lecteurs, ça bouge côté censure et c’est valable pour tous les gens qui osent, comme moi, dénoncer les manipulations de l’establishment français, européen et mondial.

Je pense que les censeurs de Facebook commencent à dérailler, j’ai été obligé de leur poster le message ci-dessous pour les ramener à la raison :

Ce ne sera pas le dernier mais je tenais à vous en faire part.


Je vous invite à regarder cette courte vidéo extraite par un nouveau Youtubeur, de la vidéo originale d’Alexis Cossette de Radio Québec.



Liens du sénat : Proposition 180Adoption 058

Voici un très court extrait qui devrait attirer votre attention :

« CHAPITRE V BIS

« Mesure d’éviction ou de maintien à domicile des personnes contacts 

« Art. L. 3115-13-1. – I. – Une personne contact est une personne qui, en raison de son exposition à l’une des maladies mentionnées aux 1° ou 2° du I de l’article L. 3113-1 du fait d’un contact étroit avec une personne atteinte ou d’un séjour dans une zone concernée par un foyer épidémique, présente un risque élevé de développer ou de transmettre cette maladie. 

« Un décret en Conseil d’État détermine les conditions dans lesquelles, sans préjudice de l’article L. 1413-13, les agences régionales de santé procèdent à la recherche et à l’information des personnes contacts ainsi que des professionnels de santé concernés sur les mesures de prévention nécessaires pour éviter le développement et la transmission de la maladie. Elles sollicitent à cet égard le ou les traitements de données mentionnés au I de l’article L. 3113-1 et à l’article L. 3115-7. 

« II. – Sans préjudice de l’article L. 3115-10 et dans les situations mentionnées aux articles L. 1413-15, L. 3115-1 ou L. 3131-1, le directeur général de l’agence régionale de santé peut, sur avis médical motivé, prendre, pour le compte du représentant de l’État dans le département, une mesure d’éviction ou de maintien à domicile à l’égard d’une personne contact. La personne contact qui fait l’objet d’une mesure d’éviction est tenue de limiter sa présence dans les lieux regroupant du public. Les conditions d’exécution de la mesure d’éviction ou de maintien à domicile sont déterminées par un décret en Conseil d’État. 

« La personne contact bénéficie d’un suivi médical adapté durant toute la période d’éviction ou de maintien à domicile. La transmission de ses données se fait dans les conditions prévues au I de l’article L. 3113-1. 

« Une mesure d’éviction ou de maintien à domicile ne peut excéder une durée de sept jours, renouvelable une fois. Le directeur général de l’agence régionale de santé en informe sans délai le procureur de la République. 

« Toute personne qui fait l’objet d’une mesure d’éviction ou de maintien à domicile peut se prévaloir de l’application de cette mesure pour faire valoir ses droits. »

Cet extrait, c’est juste pour vous montrer comment ces gens-là sont tordus, veuillez lire le texte complet en cliquant sur les liens.