Acte d’accusation scellé émis contre le Dr Fauci – 2

Partie 2 – Trump l’a pris comme une insulte personnelle. Trump ne pardonne ni n’oublie. Il avait l’œil sur Fauci, et les actions de Fauci ont aidé à confirmer les soupçons du président, a déclaré notre source…

De plus, Fauci a été un invité fréquent de CNN et MSNBC, des réseaux qui critiquent souvent les efforts de riposte de Trump à la pandémie. Il a utilisé son statut de l’un des médecins américains les plus notables pour contredire directement les messages de Trump.

Les Tweets, combinés à la conduite radicale de Fauci, ont incité Trump à ordonner au ministère de la Justice d’enquêter sur la connexion Fauci-Obama.

Les enquêteurs ont appris – et ont apparemment divulgué – des données prouvant qu’en 2015, Obama avait chargé Fauci d’autoriser un «don» de 3,5 millions de dollars à un laboratoire de virologie de Wuhan.

Fox News et le Washington Post ont publié des articles demandant si la Covid-19 provenait de l’usine de Wuhan.

De plus, de l’écoute électronique sur le téléphone et les appareils électroniques de Fauci a révélé que le bon médecin et l’ancien président en disgrâce avaient gardé une amitié étroite ; les appels téléphoniques et les courriels interceptés ont montré qu’Obama et Fauci avaient conspiré pour saper l’autorité de Trump en demandant à Fauci de donner au président des conseils médicaux malsains dans les affaires impliquant la pandémie.

Tout d’abord, Fauci a déclaré à Trump qu’il n’y avait “rien à craindre” au sujet du virus. Puis il a inversé le cours et il a averti Trump que la Covid-19 ravagerait complètement le pays à moins que des mesures similaires à la loi martiale ne soient prises immédiatement pour freiner la propagation.

Fauci a déformé les faits et les chiffres, et il a artificiellement gonflé le taux de létalité (CFR) en demandant au CDC d’étiqueter tous les décès liés à la détresse respiratoire comme des décès de Covid-19, même si la personne n’a jamais reçu de test Covid-19.

Certains exemples transcendent l’absurdité. Par exemple : à Queen, dans l’État de New York, un homme noir de 23 ans rentrait chez lui à partir d’un dépanneur lorsqu’une voiture s’est arrêtée à côté de lui et son conducteur a vidé un chargeur de pistolet dans sa poitrine.

Deux balles ont frappé sa poitrine, faisant s’effondrer les deux poumons. Parce qu’il avait des difficultés respiratoires et qu’il a été mis sous ventilation avant sa mort deux heures plus tard, le personnel de l’hôpital a déclaré que le virus Corona l’avait tué. Ils n’ont pas effectué de test Covid-19.


Dans la même série, article suivant