Le Phare : LA PEUR vs LA DOCILITÉ vs L’ACTION – 6

Partie 6 – Décret exécutif ordonnant la mise en service actif de la réserve sélectionnée des forces armées. SÉCURITÉ NATIONALE ET DÉFENSE Délivré le : 30 avril 2020. Partagez !

Par l’autorité qui m’était conférée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d’Amérique, y compris l’article 12304 du titre 10, Code des États-Unis, et ayant déterminé qu’il était nécessaire de renforcer les forces armées régulières des États-Unis pour une mission opérationnelle nommément désignée, plus précisément l ‘«Opération Renforcée de Lutte contre le Narcotrafic du Département de la Défense dans l’Hémisphère Occidental», j’ordonne :

Section 1. Autorité d’activation. Le Secrétaire à la défense est chargé d’ordonner au service actif pendant pas plus de 365 jours consécutifs, toutes les unités et tous les membres individuels non affectés à une unité organisée pour servir d’unité, de la Réserve sélectionnée sous la juridiction du Secrétaire à la défense , ne pas dépasser 200 réservistes sélectionnés à tout moment, comme il le juge nécessaire.

Section. 2. Dispositions générales. (a) Rien dans la présente ordonnance ne doit être interprété comme portant atteinte ou autrement affectant :

(i) l’autorité conférée par la loi à un ministère ou organisme exécutif, ou à son chef ; ou
(ii) les fonctions du directeur de l’Office de gestion et du budget relatifs aux propositions budgétaires, administratives ou législatives.
(b) La présente ordonnance sera exécutée conformément à la loi applicable et sous réserve de la disponibilité des crédits.
(c) La présente ordonnance n’est pas destinée à créer et ne crée aucun droit ou avantage, substantiel ou procédural, exécutoire en droit ou en équité par une partie contre les États-Unis, ses départements, agences ou entités, ses dirigeants, employés , ou des agents, ou toute autre personne.

DONALD J. TRUMP

LA MAISON BLANCHE,
30 avril 2020.


D’autre part, voici un document que le président a fait parvenir à la Présidente de la Chambre des représentants et au Président du Sénat qui les avisent de la situation.

De plus le premier mai, le Président Trump a imposé la loi sur les pouvoirs économiques internationaux d’urgence et la loi sur les urgences nationales.

Toutes ces démarches sont assurément interreliées et il est clair que quelque chose de majeur est en préparation.

Il y a longtemps que je fais mention d’arrestations imminentes. Selon moi, de nombreuses arrestations ont déjà eu lieu à différents niveaux depuis l’arrivée de Trump au pouvoir. Mais les arrestations dont il est question ici sont celles de personnalités de très haut niveaux.

On peut penser aux Clintons, à Obama, James Comey etc. Même Trudeau. D’ailleurs Trump se fait de plus en plus précis dans ses points de presse à ce sujet.

Le 2 mai, il a clairement parlé de trahison et il a donné des noms.

Étant donné que des révélations seront faites par Flynn au sujet de l’emplacement des « cadavres », il me semble que tout le reste pourra être révélé par la suite.  Je ne suis pas au courant du plan à ce niveau, mais il s’agit là de preuves dont l’évidence ne pourra être niée. Et il y a le rapport Durham qui sera rendu public.

Et actuellement concernant ce rapport, il y aurait environ 165 000 actes d’accusation qui sont sous scellés. Il y en aurait environ 19 000 qui ont déjà été descellés.

De plus il y aurait aussi 390 000 autres actes d’accusation non scellés.

Et il est important de comprendre qu’un acte d’accusation peut impliquer plus d’un nom et que le même nom peut aussi se retrouver dans plusieurs actes d’accusation.

J’ai aussi régulièrement fait référence aux posts de Qanon dans mes communications. Ces posts sont disponibles en allant sur Qanon Pub. Or, depuis le 30 avril, il y a eu une avalanche de posts de la part de Q.


Découvrir les autres séries

2 Comments

Les commentaires sont fermés.