Grand ménage du 2 mai 2020 – 4

Partie 4 – J’en ai bientôt fini avec Jean-Jacques Crèvecoeur. Il nous invite à présent à nous pré-inscrire à cette action juridique proposée par Séverine Manna.

Voilà à quoi cela ressemble :

Ce que l’on peut dire, c’est que ça part d’une bonne intention ! JJC nous dit que c’est pour nous porter “partie civile” ou nous porter volontaire pour faire partie des plaignants qui seront représentés par ce groupe de 4 avocats.

Il nous précise que pour l’instant nous ne nous engageons à rien et nous propose de nous inscrire en masse.

Là où cela commence légèrement à se compliquer c’est quand il affirme que la motivation de ces 4 avocats est véritablement altruiste, espérons-le !

Il faudra minimum 1 000 médecins et entre 10 000 et 100 000 non-médecin pour engager des actions juridiques contre le ministère de la santé, l’ordre des médecins et probablement l’organisation mondiale de la santé.


Il nous dit qu’il leur faudra beaucoup de courage pour s’attaquer à ces entités qui ne manquent pas de ressources financières. Pour s’inscrire il faut être de nationalité française obligatoirement.

Donc si tu es italien comme moi, vivant sur le sol français depuis 1967, je ne serais pas défendu ? Cela s’appelle de l’exclusion. Ça commence mal votre histoire !


Passons à présent au youtubeur/patron Silvano Trotta, le roi des procès avec sa batterie d’avocat, comme il se plait à nous le faire remarquer dans ses vidéos. Le décor est planté !

Il nous présente maître Séverine Manna, avocate au barreau de Paris, rien que ça. N’oubliez jamais, au tribunal vous êtes un chien qui aboie et donc il vous faut un maître ! C’est comme ça que se joue la pièce de théâtre au tribunal.


Séverine Manna nous parle de son confrère plus spécialisé dans les médicaments et qui gère en partie le dossier du Levothyrox.

Puis elle nous parle d’un autre confrère spécialisé sur le compteur Linky.

Donc elle nous parle de leur volonté, véritablement altruiste d’après JJC, de permettre aux médecins de retrouver leur liberté de prescrire et aux patients le droit d’être soigné.

Ah quel beau rêve ! C’est vrai que rêver cela ne coûte pas cher, enfin presque. Nous le verrons dans d’autres articles. Je vais faire un aparté :

La vérité c’est que les médecins qui sortent des protocoles imposés par la sécurité sociale se font taper sur les doigts par la “sécu” et l’ordre maçonnique des médecins. Cette histoire n’est pas nouvelle ! Cela fait des années et des années que cela dure.

Pour les patients : Youpi Tralala ! Le droit d’être soigné, on marche sur la tête ! Ils sont toujours soignés, mais pas guéris ! Vous saisissez la nuance ? L’un enrichit Big Pharma et l’autre l’appauvri !

Nous allons sans doute rire dans les prochains articles…

Dans la même série, article suivant