La bombe humaine !

Surprenant titre ! Connaissez-vous cette intro : Je veux vous parler de l’arme de demain ? Les connaisseurs ont reconnu une chanson qui date de 1979 produite par le groupe : Téléphone.

C’est vrai, je fais souvent allusion aux chansons en français. J’avais 17 ans quand cette chanson est sortie, elle avait marqué mon esprit ! 41 ans plus tard, c’est toujours la même sensation qui m’envahit. Elle incite à la réflexion !

Je veux vous parler de l’arme de demain
Enfantée du monde elle en sera la fin
Je veux vous parler de moi, de vous
Je vois à l’intérieur des images, des couleurs
Qui ne sont pas à moi qui parfois me font peur
Sensations qui peuvent me rendre fou
Nos sens sont nos fils nous pauvres marionnettes
Nos sens sont le chemin qui mène droit à nos têtes

Téléphone – La bombe humaine

Ce texte est puissant et tellement d’actualité ! Ici, ils évoquent la manipulation mentale qui nous frappe par les images et les couleurs. Ils démontrent, s’il le fallait, que nous sommes des pauvres marionnettes ! D’où l’importance de se libérer de l’esclavage.


A l’époque j’avais fait l’acquisition d’une magnifique chaîne hifi, par le fruit de mon travail. Mon père me disait : Tu la veux, alors travaille pour l’avoir ! Petit clin d’œil à mon frère Antonio qui lui s’est sacrifié un certain temps pour venir en aide à la famille, respect frangin !

Donc cette merveilleuse chaine hifi, à mes yeux, avait cette fameuse platine Dual avec une pointe en diamant, plus performante que le saphir, et surtout le fameux accessoire : Le chargeur automatique de 45 tours. C’était une révolution technique.

Reprenons le cours de cette chanson et passons au refrain…

La bombe humaine tu la tiens dans ta main
Tu as l’détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine c’est toi elle t’appartient
Si tu laisses quelqu’un prendre en main ton destin
C’est la fin, hum la fin, hum la fin, hum la fin

Téléphone – La bombe humaine

Bon là, vous avez compris j’espère ! Ne laissez pas autrui penser ou agir à votre place. Toute votre vie se joue à partir de ces quelques mots. Prenez ou reprenez votre souveraineté !

Mon père ne dort plus sans prendre ses calmants
Maman ne travaille plus sans ses excitants
Quelqu’un leur vend de quoi tenir le coup

Téléphone – La bombe humaine

Alors, qui sont les coupables ? Le corps médical sous toutes ses formes, big pharma, le gouverne-ment, etc.

Je suis un électron bombardé de protons
Le rythme de la ville c’est ça mon vrai patron
Je suis chargé d’électricité
Si par malheur au cœur de l’accélérateur
J’rencontre une particule qui m’mette de sale humeur
Oh non, faudrait pas que j’me laisse aller
Faudrait pas que j’me laisse aller…

Téléphone – La bombe humaine

Ne pas se laisser entraîner par le rythme de la ville, par la vitesse que nous imposent nos pseudos maîtres. Gardons le contrôle de nos vies, ne subissons pas ces attaques permanentes ou nous pourrions « péter un câble » et tout casser pour une simple remarque. C’est grave !


Je vais conclure en disant que tu fais ce que tu veux de ta vie mais ne laisse pas le soin aux autres de la diriger.

Sinon tu deviens un consommable !

Oui vous avez bien entendu !

Le nabo ridicule affublé de sa grande gigue de pseudo chanteuse : Nicolas Sarkosette disait : l’être humain n’est pas une marchandise comme les autres. Cela devrait vous permettre de réfléchir ?