Jacques Daudon : vidéo du 12 mai 2020 – 1

Partie 1 – Voilà un homme que je suis depuis quelques temps pour mon plus grand plaisir. Il n’a pas la place qu’il mérite sur YouTube et c’est bien dommage. Cette vidéo du 12 mai 2020 m’a décidé à prendre contact avec lui.

Et comme je l’imaginais, il a répondu favorablement à ma demande, merci Jacques. Nous n’avons pas tout à fait la même vision de la société et c’est tant mieux. Mais l’excellent travail d’information que tu fais, la vraie, aura toujours sa place sur mon site.

De quoi s’agit-il ? Tout d’abord je vous invite à visionner sa vidéo avant de la retranscrire en texte :

Jacques Daudon – Je vous invite à vous abonner à sa chaîne YouTube.

Parce que j’estime que l’expression écrite est tout aussi importante qu’une vidéo, je vais donc développer ses propos ci-après. A la fin de cette série je vous livrerai ma position sur les maires et les citoyens.


Jacques Daudon nous parle…

La vidéo est plutôt adressée à nos maires, mais les citoyens qui ont un tant soit peu de réflexion, qui sont patients et qui veulent savoir, sont tout autant impliqué et pourront grâce à ces informations voir les choses plus clairement.

Cette vidéo est intitulée : Maires désinformés, citoyens lésés, vies brisées. Sans rigueur et loyauté voilà à quoi nous sommes tous exposés, y compris les maires.


Nos médecins, pharmaciens et biologistes témoignent :

Paralysie économique alarmante, tout le monde s’en doute. Nos analyses, nos informations, réflexions, nos vidéos tendent à prouver d’indiscutables erreurs gouvernementales, vraisemblablement volontaires.

On nous attire dans un guet-apens : Confinement, port du masque, des mesures inopérantes car sans une seule preuve scientifique probante.

Voici notre analyse :


1 – Les recherches, études et expérimentations du Professeur Antoine Béchamp, docteur en pharmacie, docteur ès sciences (physique et chimie), docteur en médecine (5 fois plus titré que Pasteur, un simple chimiste), démontra (Béchamp) l’origine intra-organique des virus, bactéries et champignons, et non leur origine atmosphérique.

2 – Par la suite, Frémy, Galippe, Portier, puis Cagniard-Latour, Trecul, Turpin, enfin le Pr Tissot confirmèrent le faux dogme de la panspermie atmosphérique, de ce fait la très rare contamination de personne à personne, lors d’épidémies. Mais qu’on se mette bien cela dans la tête, bougre de bougre.


Des études directes sur les lieux de pandémie, par les biologistes Marinesco, Nikaronoff (en Roumanie, dans le Kirghizistan) attestèrent que les individus atteints, l’étaient par ingestion de diverses céréales fermentées, récoltées par temps de pluie.

Le vrai problème n’est pas la présence de virus (il y en a davantage dans notre corps que de cellules !), mais l’état du système immunitaire…