Le bon, la brute et le truand !

Eh oui, nous sommes bien dans le western de la communication. Cela tire dans tous les sens, mais les brutes de journalistes perdront le duel face à moi et à tous ceux qui n’ont à cœur que de défendre les êtres humains.

Vous pensez que vous allez m’impressionner ?

Vous pensez que vous allez pouvoir retenir le tsunami contre les merdias que vous êtes ?

Votre temps et compté, je n’aimerai pas être dans votre tête, oh non !

Passons aux faits : Je publie un article qui au moment où j’écris ces quelques mots à déjà été visionné plus de 28 000 fois. Cet article c’est : Mensonges d’état : Coronavirus !

Il dérange les hautes sphères que sont les truands, c’est à dire l’état ! Alors on envoie les brutes que sont les journalistes du système et voilà ce que cela donne sur Facebook :

Et quand tu cliques sur “Découvrez pourquoi” voici la fenêtre qui apparait :

Donc les journalopes des décodeurs du monde frappent sur la vérité. Ils s’appuient sur des scientifiques, ceux qui sont à la solde du système, pour dire que c’est faux.

Une fois de plus, vous passez pour des cons et à priori, vous ne savez pas lire et encore moins comprendre. On le savait déjà, l’argent empêche de réfléchir.

Vous devrez vous expliquer, tôt ou tard, auprès des familles des victimes en Italie, mais dans le reste du monde aussi.

Vous devrez aussi vous expliquer auprès des vrais scientifiques italiens.

Sachez que le copier/coller ne fera plus illusion très longtemps. Vous vous prétendez “décodeurs” mais le vôtre est basé sur l’argent. Vous ne pourrez pas arrêter cette information qui devient virale. Vous croyez qu’il n’y a que Facebook ?

Pauvres de vous, la vague vous emportera et je pense sincèrement que personne ne se précipitera pour vous sauver. Je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises : La vindicte populaire aura raison de vous ! Démissionnez en masse pendant qu’il encore temps.

Alors que pensez-vous, mes chers journalopes, de l’initiative de Trump de dénoncer la censure sur une plateforme. C’est le premier retour de bâton !

Ne vous rendez pas complices de crimes contre l’humanité !

Je ne vous veux aucun mal, alors passez votre chemin, je ne suis pas adepte de la pensée unique. Vous n’aurez pas ma liberté de penser et d’écrire. La passion qui m’anime c’est la défense de la nature, des animaux et de l’humanité.

Mon combat est noble, le vôtre est minable ! Soyez prudents les journalopes, j’ai peur pour vous. Si vous avez de vrais articles à publier dans mon média, envoyez-moi vos publications même de manière anonyme. Je vous ferai une petite place, c’est promis !

Les commentaires sont fermés.