Benjamin Fulford, le 11 juin 2020 – 3

Partie 3 – Les États-Unis en faillite et sans dirigeants, en proie au chaos et à la révolution

Bien sûr, le discours omet de mentionner que l’armée américaine avait été dupée et s’était laissé entraîner dans un comportement criminel depuis que la mafia Khazarienne avait organisé son coup d’État fasciste du 11 septembre 2001.

Cependant, il y a des signes qu’un réel changement est en train de se produire alors que les troupes américaines commencent leur retrait d’Afghanistan, d’Irak, d’Israël et d’autres endroits où elles n’auraient jamais dû se rendre en premier lieu.

Néanmoins, dans les circonstances actuelles, en Europe, des alliés de longue date, incluant le Royaume-Uni, joignent leurs forces à celles du reste du monde pour s’assurer que l’armée des États Unis est à la hauteur de sa rhétorique en tant que “la plus grande force de paix et de justice”, en leur facilitant la poursuite des criminels de guerre Américains et Israéliens qui ont assassiné, torturé et tué des femmes, des enfants et des non-combattants.

L’autre question qui doit être traitée est le fait que Trump reste coincé dans le vortex partisan (Fisagate vs Russiagate) alors que des questions beaucoup plus importantes restent non résolues.

Le plus grand problème non résolu est un système économique défaillant. Les taux d’intérêt négatifs et la monnaie fictive ont privé les vrais épargnants et les vrais banquiers de leur pouvoir et l’ont concentré dans les mains de la Cabale qui possède à la fois, et les banques centrales et les pays du Fortune 500, et qui expérimente actuellement une gigantesque secousse en cercle vicieux.

Ils ont utilisé leur argent et le contrôle des médias de telle sorte que le système politique a dégénéré jusqu’au point de dysfonctionnement.

Selon des sources de la NSA, les électeurs Américains sont confrontés à un choix entre un faux Trump et un faux Biden se présentant aux élections par le biais de médias menteurs et de faux votes électroniques.

Cependant, certaines solutions réelles sont proposées par de véritables penseurs au sein de l’establishment. Voici, par exemple, une proposition de l’ancien officier de renseignement de la CIA et de la Marine, Robert David Steele :

“Wall Street a détruit plus de 10 000 entreprises, des milliers d’innovations et des millions d’emplois à cause de ses pratiques financières criminelles, toutes tolérées et rendues possibles par la Commission Bancaire du Sénat, le Département de la Justice (notamment le Holder Memorandum qui a levé l’option prison), le FBI et la SEC.


Dans la même série, article suivant

Il vous appartient de vous faire votre propre opinion sur cette actualité géopolitique décrite par Benjamin Fulford.