Situation du covid-19, selon Gilles – 1

Partie 1 – J’ai reçu un très long commentaire d’un lecteur que j’appellerai Gilles et qui se reconnaîtra. Le travail qu’il a effectué ne méritait pas sa place au rang des commentaires. Certes, ils sont souvent de qualité mais moins lus que mes articles. Alors, j’ai décidé de le publier dans cette série.


Droit à une info neutre et honnête

L’augmentation du nombre de test, dont la fiabilité est désormais très douteuse (1), fait augmenter le nombre de cas (2). Cette détection atteste qu’un plus grand nombre de gens ont été en présence ou en contact avec le Covid-19 (ou d’un rhume provoqué par un autre coronavirus existant).

Les tests détectent la présence de débris cellulaire dans le sang (par immunité T4, macrophage, anticorps et autre) comme des morceaux de gènes des virus (ou ARN).

Il ne s’agit pas de l’augmentation de cas positif ou de gens malades présentant des symptômes reliés à la pandémie qui finit tranquillement sa courbe, la charge virale est en chute libre. Le nombre de mort ou d’hospitalisation est en baisse constante (Institut National de Santé Publique Québec).

(1) – Tests COVID-19 : Révélations sur un nouveau scandale sanitaire.


(2) – IEDM : Diminution de 94% du nombre de cas actifs de la COVID-19
Manipulation juste en faisant passer quotidiennement le cumule des cas actifs ou détecté (58 583 cas) au lieu du suivit quotidien du nombre actif réel (soit 1 400 cas dans tout le Québec).

Ici, chaque journaliste devrait prendre le temps de comprendre cette différence, car elle marque une réelle connotation à la médiocrité analytique.

Source

Le filage entrecroisé d’un masque vendu au grand public (1-2-3) peut seulement arrêter les grosses gouttelettes de salive ou postillons, le virus étant trop petit et passant à travers cette barrière très facilement.

Mais la force du souffle de la respiration fait en sorte que les pressions finies par faire bouger en désagrégeant les gouttelettes en morceaux plus petit que nous finissons par respirer.

Et en plus porter un tel masque sur plusieurs heures, avec l’humidité qui s’accumule en fait un véritable nid de culture microbiennes de toutes sortes (4).

Le gouvernement pense que notre système immunitaire ne peut combattre le Covid 19 sans vaccin, alors que 99% de ceux qui l’ont eu se sont guéris sans vaccination ?

Finalement, a quoi sert le projet de vaccination massive !


(1) – Masque & Covid / M. Denis Rancourt Scientifique et Chercheur


(2) Consignes sur les paquets de masque.

(3) – Masques fabriqués en Chine : oseriez-vous les porter ?


(4) – MICROBIOLOGIE : Une très curieuse culture – Marisa García Alonso

Source

Dans la même série, article suivant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.