Situation du covid-19, selon Gilles – 2

Partie 2 – J’ai reçu un très long commentaire d’un lecteur que j’appellerai Gilles et qui se reconnaîtra. Le travail qu’il a effectué ne méritait pas sa place au rang des commentaires. Certes, ils sont souvent de qualité mais moins lus que mes articles. Alors, j’ai décidé de le publier dans cette série.


La commission d’enquête extraparlementaire COVID-19

Le début de la fin de la crise sanitaire, dont l’ampleur a été instrumentalisé, mais dans quel but ?

1 – USA : Vidéos des médecins américains défendant la chloroquine

Source

2- Allemagne :

Source

3 – Collectif de médecins en Espagne pour la vérité sur le COVID-19

Source

Voir l’exemple pour le Québec (Institut National de Santé Publique Québec) :
1.2 – Évolution du nombre de cas confirmés.
2.2 – Évolution du nombre de décès.
3.4 – Évolution du nombre de nouvelles hospitalisations.


Pour comparer les graphiques mondiaux : cliquez ici.


Mais la véritable raison du port du masque obligatoire après la polémique (Québec, Dr Horacio Arruda 18/03/2020) (1) soulevée de son utilité plusieurs mois après avoir dépassé le pic réel de la pandémie.

C’est tout simplement d’induire dans la mémoire des masses une forme de dissonance cognitive collective via l’instrumentalisation de la véritable cause de la crise économique.

La crise économique était déjà là en préparation depuis plusieurs années, et elle résultait de la perte systémique de confiance entre les différentes institutions financières et banquières, comme les titrisations abusives, les entreprises zombie, le QE ou politique de rachat des obligations, les intérêts négatifs et la manipulation du taux d’intérêts inter banquière (LIBOR).

Cela permet à l’élite internationale du mondialisme marchand de garder la main mise sur les Banques Centrales (comme la BCE, la FED et les institutions de l’ONU).

Cette astuce est pour aveugler les peuples, afin de leurs enlever toute espoir de nationalisation, car celui qui détient l’outil de la création monétaire détient en fait le véritable pouvoir de l’orientation de la destinée des peuples.

Leur stratégie (ou instrumentalisation) est de nous présenter un nouveau programme politique de croissance, ou d’un nouveau paradigme capitalisme axées sur des nouvelles normes de développement environnemental et climatique.

Une nouvelle politique économique basé sur la croissance créer à partir d’un déluge de nouvelle dette, créer à partir de rien (Ex nihilo), et puisé sur le dos de la crise sanitaire (Covid-19).

Un déluge monétaire pour sauver les banques via la privatisation des profits (évasion fiscale, taxes, impôts, coupure budgétaire et austérité), et une dette énorme pour socialisé les pertes se traduisant dans les faits par la soumission et l’esclavage des peuples dans le but de rembourser année après année, vague après vague remplis de misère et de pauvreté, les intérêts cumulatifs d’une dette imaginaire créer de toute pièce.

Les peuples doivent rester pauvres et divisé pour ne pas nuire ou légiférer contre le pouvoir, prestige et privilège des élites. Voilà l’arnaque, le piège tendus aux peuples et le véritable enjeu. Soit Hunger Game ou Game Over, aux peuples de choisir.


Dans la même série, article suivant

1 Comment

  1. Totalement condivise’ comme un attentat a la Civiltee Humaine…
    Qu’il faut absolument arreter…!

Les commentaires sont fermés.