La porte multidimensionnelle – 3

Partie 3 – Disclosure News : Dans les cimetières, dans les endroits de sépulture récente, au crépuscule, on peut observer une faible lueur phosphorescente. C’est un corps éthérique en décomposition…

Chakra ombilical
(Swadhisthana)

La deuxième étape du voyage vers le Plan Subtil est le traitement des dépendances. Notre perception se concentre sur le corps émotionnel et son espace. C’est le corps de l’astral inférieur. Le Chakra ombilical (Swadhisthana) est placé dessus.

Si ce Chakra sacré est ouvert et fonctionne harmonieusement, il se reflète dans la satisfaction et le charisme de l’individu. Une personne ressent de vrais sentiments, se comporte calmement, véridiquement et naturellement, est passionné par son entreprise, réussi dans la vie sexuelle, libéré, plein de force et fait confiance à son instinct.

Le blocage du chakra sacré se produit le plus souvent dans l’enfance, en raison d’un traumatisme psychologique profond. À l’âge adulte, le chakra sexuel est fermé lorsqu’il n’y a pas de proximité physique, ce qui entraîne à son tour un blocage de l’émotivité naturelle.

Une fermeture particulièrement profonde du chakra sacré est une suppression brutale de la sexualité à l’âge de transition. En conséquence, une personne peut devenir impulsive et plus tard sexuellement malsaine, perdre la joie de vivre, plonger dans une dépression sans fin, ressentant souvent de la haine, obsédée par la jalousie ou même le sadisme.

Mais ce n’est pas tout. Le chakra sacré est responsable du flux créatif. Son blocage conduit à l’impossibilité de manifester leur potentiel créatif. Il est difficile de réaliser et de trouver votre destin. Et surtout, bloquer le Chakra Sacré conduit à un manque d’acceptation de soi, un manque de conscience de sa valeur. Aucun amour pour soi-même.

En passant à ce Plan, l’âme commence à traiter les dépendances acquises dans la vie. Par exemple, l’alcoolisme, la gloutonnerie, les drogues, la dépendance sexuelle, et d’autres. Tous sur ce plan causent de grandes souffrances. En raison de l’absence d’un corps dense qui étouffe la sensation dans le monde physique, les émotions sont exacerbées des dizaines de fois.

Ici, on peut facilement reproduire le goût de l’alcool et de la nourriture. Essayez une drogue. Passez au domaine des vibrations sexuelles avec un grand nombre de créatures lubriques, mais sans possibilité d’être rassasié. Il s’agit d’un cercle vicieux, où les passions nées de dépendances s’intensifient à l’infini, et la saturation ne se produit pas.

Tant que l’âme ressent des désirs terrestres, elle restera bloquée sur ce plan et souffrira émotionnellement encore et encore. Tout cela est étude et expérience. Tous ces tourments sont investis dans l’âme de sorte que dans la prochaine vie se manifestera en nous comme connaissance ou sagesse.

Les suicides, s’inscrivant dans ce plan, ressentent encore plus d’horreur. Premièrement, ils découvrent qu’ils continuent d’exister et que leurs souffrances n’ont pas pris fin, mais au contraire, ont augmenté. Deuxièmement, l’espace dans le corps énergétique où la chair était censée se trouver est vide.

Le prototype du corps terrestre dans le jumeau mental continue d’exister en tant que forme creuse. L’âme éprouve l’agonie aussi longtemps que le corps physique aurait dû vivre.

Les suicides n’augmentent pas après avoir reçu une dose de souffrance mesurée par eux vers des Plans supérieurs, mais en sont jetés sur Terre, recevant des corps laids, une mauvaise famille. Ou ils s’incarnent dans le corps des animaux pour apprendre à apprécier la vie et à comprendre: toutes les souffrances et les ennuis qui leur arrivent, ils se créent. Avec leur stupidité.

Notre corps physique est l’outil de la Source pour se connaître. Nous n’avons pas le droit de le tuer. Ce n’est pas la nôtre. Les erreurs commises dans la vie nous donnent l’occasion d’apprendre, de comprendre en pratique notre tort. Nous devons être honnêtes avec nous-mêmes. Être capable de reconnaître le tort de nos actions. Assumez la responsabilité des actes commis. Changer après un repentir sincère.

Tant que l’âme s’accroche aux dépendances terrestres, elle restera bloquée sur ce plan. Ce n’est qu’après la purification qu’il pourra passer au niveau suivant…

Dans la même série, article suivant


Source – Document traduit par un traducteur en ligne – Mise en page, adapté et corrigé par moi.