Flynn frappe Comey : Je sais où il va !

Le lieutenant général à la retraite Michael Flynn a prononcé quelques mots critiques à l’égard de l’ancien directeur du FBI James Comey, même s’il n’est pas prêt à s’engager pleinement maintenant.


Fraîchement gracié par le président Trump, Flynn est en tournée médiatique cette semaine et a dit au présentateur de radio conservateur Dan Bongino ce qu’il pense de l’homme qui a envoyé des agents pour interviewer le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche de l’époque pendant les premiers jours de l’administration Trump.

Il a spécifiquement fait allusion au fait que Comey a admis avoir donné les ordres sur un coup de tête en 2018 lors d’un événement avec la présentatrice de MSNBC Nicolle Wallace, ce qui a provoqué des rires dans le public.

« Je ne sais pas comment ce type peut se regarder dans le miroir », a déclaré Flynn. « Je sais où il va aller à la fin de la journée. Et je sais où les gens comme lui devraient aller. Je ne le dirai pas ici, dans votre émission. »

Flynn ne s’y est pas mis, mais le procureur américain John Durham, qui a été élevé au rang de conseiller spécial en octobre, enquête sur la criminalité dans le cadre de l’enquête sur la Russie.

Comey, a été licencié de son poste de directeur du FBI en mai 2017, et a nié en septembre qu’il était devenu « voyou » avec l’interview de Flynn. C’était après que l’ancien procureur général adjoint Sally Yates l’ait critiqué pour avoir « agi unilatéralement » en ne coordonnant pas avec elle avant l’entretien.

Flynn a fini par plaider coupable d’avoir menti au FBI au sujet de conversations qu’il avait eues avec un envoyé russe, mais il a ensuite prétendu être innocent et avoir été piégé par le bureau.

Le ministère de la justice a demandé le rejet de l’affaire, mais comme le président du tribunal a résisté à cette demande et que l’administration Biden est arrivée, Trump a gracié Flynn la semaine dernière.

Flynn a également réagi à la nouvelle que Comey commencera à enseigner à la faculté de droit de Columbia en janvier, affirmant que le système éducatif doit être « brisé ».


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR