Fédération Galactique : Le Codex Galactique !

La planète Terre est la dernière planète de cet univers sous l’occupation des Forces Obscures, dernier vestige des guerres galactiques qui ont fait rage dans la galaxie pendant des millions d’années.

Alors que la galaxie se libérait de l’emprise des forces obscures, les forces de la lumière ont évolué d’une force militaire créée dans l’urgence de défendre les libertés fondamentales des êtres sensibles vers une société galactique et cosmique harmonieuse. Au fur et à mesure que les êtres de la Confédération Galactique ont évolué spirituellement et se sont alignés et unis aux Maîtres Ascensionnés, ils ont découvert un codex intérieur qui régit toutes les interrelations entre les êtres de Lumière et leurs relations avec les Forces Obscures et les planètes occupées.

Ce codex est appelé le Codex Galactique et représente la base légale de toutes les actions de la Confédération dans cette galaxie et dans les autres. Ce Codex n’est pas un ensemble rigide de lois externes mais un code systématisé d’éthique intérieure de toutes les âmes de Lumière que tous les êtres de Lumière acceptent avec leur libre arbitre car il reflète leur vérité intérieure.

Nous allons maintenant énoncer le Codex Galactique sous une forme compréhensible pour un être éveillé moyen dans une société humaine.

Section I : La Loi de la Grâce Divine

Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à une expérience de vie positive.

Pour expliquer la Section I, nous devons comprendre que la souffrance et la douleur n’ont aucune valeur dans une société galactique éclairée, libérée de l’influence des forces obscures et d’autres aspects de l’anomalie cosmique. La valeur de la douleur, de la souffrance et du sacrifice en tant que partie de l’expérience de croissance faisait partie de la programmation des forces obscures afin d’asservir plus facilement la population des planètes occupées.

L’expérience de vie positive inconditionnelle de chaque être sensible dans l’univers libéré est garantie par la connexion intérieure de chaque être vivant avec la Source et renforcée par le pouvoir des Maîtres Ascensionnés sur la matière qui leur permet d’assister tous les êtres vivants dans leurs aspirations vers la Source et de leur fournir les nécessités de la vie.

La vie n’a jamais été conçue comme un dur labeur et une lutte, mais plutôt comme un voyage de joie et de créativité. Différentes sous-sections de la Section I régissent toute la vie dans un univers libéré et toutes les relations entre les êtres de Lumière afin que les conflits n’aient jamais à se produire. Expliquons ces sous-sections :

Section I/1 : Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à l’abondance physique et spirituelle.

Cette sous-section garantit une expérience de vie positive pour chaque être dans l’univers libéré. Les Maîtres Ascensionnés pourvoient à toutes les nécessités de la vie et à la richesse et la beauté physiques et spirituelles en utilisant le pouvoir qu’ils ont sur la matière rachetée de l’univers libéré.

Section I/2 : Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à l’Ascension.

Cette sous-section explique comment les Maîtres Ascensionnés utilisent leur compréhension avancée de la technologie spirituelle de l’Ascension et, en utilisant le Feu Electrique de la Rédemption, aident tous les êtres qui choisissent librement l’Ascension.

Section I/3 : Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel de fusionner avec d’autres êtres en fonction de sa position dans le mandala de la famille des âmes.

Cette sous-section est un instrument de régulation de toutes les relations à l’intérieur d’une famille d’âmes. Elle garantit la fusion d’êtres de polarité opposée (âmes jumelles, âmes sœurs) et l’alignement de tous les autres êtres indépendamment de leur état de développement et de leurs conditions extérieures.

Section I/4 : Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à toute information

Cette sous-section est une garantie que tous les êtres reçoivent tous les éléments d’information dont ils ont besoin pour comprendre leur rôle dans l’univers, la plus grande perspective d’évolution et tous les autres éléments dont ils ont besoin pour leurs décisions, leur croissance et leur bien-être. Toutes ces données sont fournies par les Maîtres Ascensionnés ou d’autres êtres qui supervisent l’évolution des différentes races et civilisations.

Section I/5 : Chaque être sensible a un droit inaliénable et inconditionnel à la liberté

Cette sous-section prévoit que chaque être a un potentiel illimité de croissance et d’expérience de vie. Puisque tous les êtres de l’univers libéré ne créent que du positivisme, leur liberté ne s’oppose jamais à celle des autres êtres.

Section II : La loi de la division des parties en conflit

Chaque être sensible a le droit inaliénable et inconditionnel d’être divisé et protégé des actions négatives des autres êtres sensibles.

Cette section régit les conditions dans les sections de l’univers qui viennent d’être libérées de l’influence des forces obscures mais qui n’ont pas encore été acceptées dans la Confédération. Elle exige que les Forces de la Lumière divisent toujours les parties en conflit pour les empêcher de se nuire mutuellement.

Ensuite, les Forces de la Lumière assurent la médiation du conflit jusqu’à ce qu’il soit résolu. Cette section est souvent utilisée pour mettre fin aux guerres et autres conflits armés.

Section III : La loi de l’équilibre

Chaque être sensible qui a choisi de vivre et d’agir à l’encontre des principes du Codex Galactique et qui refuse, ou n’est pas capable, de les accepter maintenant et d’équilibrer les conséquences de ses actions passées sera emmené au Soleil Central, restructuré en essence élémentaire de base et commencera un nouveau cycle d’évolution à nouveau.

Cette section régit les relations entre les Forces de la Lumière et les Forces des Ténèbres. Lorsqu’ils sont vaincus, les êtres qui appartiennent aux Forces des Ténèbres ont la possibilité d’accepter le Codex Galactique, de faire de leur mieux pour corriger les erreurs qu’ils ont commises et de vivre positivement par la suite.

S’ils acceptent, ils sont pardonnés et rejoignent la Confédération. S’ils ne peuvent ou ne veulent pas accepter, ils sont emmenés au Soleil Central, leurs personnalités et leurs essences d’âme sont restructurées avec le Feu Électrique et leur étincelle divine commence un nouveau cycle d’évolution.

Section IV : Le droit d’intervention

La Confédération Galactique a un droit inaliénable et inconditionnel à l’intervention dans toutes les situations où le Codex Galactique est violé, indépendamment des lois locales.

Cette section décrit la politique des forces légères concernant les planètes occupées. La Confédération se réserve le droit d’intervenir dans toutes les zones, civilisations, planètes ou systèmes solaires où le Codex Galactique est violé. Elle a le droit de le faire quelle que soit la position des civilisations locales sur cette intervention. Elle a toujours le droit d’utiliser tous les moyens pacifiques d’éducation et de régulation.

Si la masse critique des principes du Codex galactique est violée, elle a le droit d’utiliser la force militaire. Les cas particuliers sont les planètes sous occupation directe des forces obscures. Les forces obscures prennent généralement la population locale en otage pour entraver la progression des forces de la lumière. Sur Terre, elles ont menacé de déclencher une guerre nucléaire si les Forces de la Lumière intervenaient.

C’est la principale raison pour laquelle les Forces de la Lumière n’ont pas encore libéré cette planète (et non pas les soi-disant « nous n’interviendrons pas parce que nous respectons le libre arbitre », « nous nous contenterons de regarder pendant que la souffrance continue »). Comme dans toute prise d’otages, cela nécessite beaucoup de négociations habiles et une approche tactique. Cette situation est en cours de résolution et la planète Terre sera bientôt libérée.

Section IV/1 : Chaque être sensible a le droit inaliénable et inconditionnel de faire appel à la Confédération Galactique dans le besoin et la Confédération Galactique a le droit de l’assister, indépendamment des lois locales.

Cette sous-section donne une base légale pour l’intervention et l’assistance à tous les otages des Forces Obscures. Les Forces de la Lumière font toujours de leur mieux pour aider et améliorer les conditions de vie de tous les êtres sensibles, même sur la Terre. La situation sur la planète Terre indique simplement combien l’obscurité avait de pouvoir sur la Lumière sur cette planète. Heureusement, cela est en train de changer maintenant.

Section IV/2 : La Confédération Galactique a un droit inaliénable et inconditionnel à l’application du Codex Galactique et à la conquête des zones de violation du Codex Galactique par la force militaire si nécessaire.

Cette sous-section donne une base légale pour la libération des planètes occupées par la force militaire. Les forces militaires de la Confédération enlèvent ou aident à enlever les représentants des forces obscures et libèrent les otages. Ensuite, d’autres forces de la Confédération guident le processus d’acceptation de la planète dans la Confédération en instruisant la population locale.

Certains humains pensent peut-être que la Confédération n’a pas le droit d’intervenir et que l’humanité a le droit de résoudre ses problèmes par elle-même. C’est tout simplement faux. De nombreuses guerres sur toute la planète et des violations constantes des droits humains fondamentaux ont prouvé que l’humanité n’est pas capable de gérer sa propre situation. Il est donc préférable qu’elle reçoive des gardiens sages pour la guider.

La Confédération apportera son aide pour remplacer les maîtres actuels des marionnettes (les forces obscures) que l’humanité a invitées il y a longtemps en Atlantide. Alors le Codex Galactique deviendra enfin le code d’éthique universel dans tout l’univers et les ténèbres ne seront plus.

Victoire de la Lumière

Cobra


Je vous invite :
à vous abonner à ma chaîne Odysee,
à visualiser mon album de vidéos sur VK,
et à vous abonner à mon canal Telegram.