Cogiito.com : Maltraitance à l’hôpital !

Témoignage vécu envoyé à Philippe Jandrok le sam. 13 mars à 13:42. Bonjour Philippe , je profite de ce message pour raconter ma triste aventure avec la médecine afin d’informer de ses dysfonctionnements et de la façon dont certains patients sont hélas traités. 

Comme tu le sais, je suis obligée de me rendre à l’Hôpital tous les 21 jours afin de recevoir une perfusion qui freine l’hémolyse qui affecte mon corps  depuis mars 2018.

Ce n’est pas avec allégresse que je m’y rends, mais je n’ai pas le choix.

Découverte cette année-là à cause d’une fatigue intense et d’une hémoglobine extrêmement basse, le nom de cette pathologie est « HPN », où une protéine protectrice s est mise en silence et un anticorps se met à tuer tout simplement mes propres globules rouges.

J’ai évidemment cherché d’autres options, d’autres traitements, mais ils n’existent pas. Et sans cette perfusion mon sang s’effondre créant au passage des thromboses ou des œdèmes cérébraux ;  ce que j’ai déjà connu en 2018, pendant que les médecins cherchaient ce que j’avais, d’où la NDE.

Et comme je ne tiens pas à refaire de NDE aussi puissante fut-elle, je prends donc la méthode perfusion pour rester en vie. 

J’ai été sous traitement tous les 14 jours jusqu’à ce que je n’en puisse plus en novembre  2019 où le médecin référent loin de chez moi, a finalement accepté que je l’étende à 21 jours.

Épuisée également par la route, j’ai décidé de me rapprocher l’Hôpital de ma ville en septembre dernier pour faire le traitement près de chez moi, et si ce n’était ce médecin de médiocre qualité, la proximité et le gain de temps et d’énergie pour les trajets le jour du traitement m’ont largement facilité la vie…

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Je vous invite :
à vous abonner à ma chaîne Odysee,
à visualiser mon album de vidéos sur VK,
et à vous abonner à mon canal Telegram.