Les maudits bus !

Cette publication sera sans doute censurée mais l’information doit être délivrée au plus grand nombre sous peine de voir les gens souffrir et plus grave encore ! Pour des raisons évidentes de sécurité je ne citerai pas les sources sur la partie bus. En revanche l’arrêté du 5 février 2021 est une source du gourvene-ment, facile à contrôler !

Giuseppe

Voici un extrait du texte envoyé aux médecins :

Vous trouverez ci-dessous un texte qui nous a été transmis par le Conseil Régional concernant le projet de campagne de vaccination régionale mobile (partenariat ARS /Croix Blanche) et qui nous demande de solliciter les médecins de notre département (05).

Le Conseil Régional va mettre en place un « dispositif de vaccination mobile », qui regroupe des professionnels de santé, des personnels administratifs et des secouristes, circulant dans des cars équipés pour procéder à des opérations de vaccination dans les communes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour lesquelles les populations prioritaires n’ont pas accès à la vaccination contre la Covid-19. Ce nouveau dispositif qui s’appuie sur un partenariat avec l’Agence régionale de santé et l’association Croix-Blanche sera co-piloté par la Région.

A compter du 20 mars 2021, la Région va mettre en place 6 « vaccibus » (1 par département) 3 jours (mardi, mercredi et jeudi) / semaine / département pendant 6 mois (mars à fin août) 22 vaccinations potentielles a minima / jour : 9 504 personnes vaccinées.

Chaque opération de vaccination s’organisera par période de 3h45 dont ½ heure de préparation du vaccinobus avant l’opération de vaccination et ¼ d’heure de rangement du vaccinobus après l’opération de vaccination. Les vaccinations s’organiseront sur la base de 11 vaccinations par tranche de 3 heures avec la possibilité de se déplacer sur deux sites lors d’une même tournée.

Population cible
Les personnes âgées de + de 75 ans et les personnes âgées de 65 à 74 ans ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19. Les personnes âgées de 65 à 74 ans doivent disposer d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement et être porteuses d’une des pathologies suivantes :

  • cancer, maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie,
  • maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés,
  • transplantés d’organes solides,
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques,
  • poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes,
  • maladies rares répertoriées sur le site du ministère de la santé,
  • trisomie 21. 

2- Équipe de professionnels
L’équipe affectée dans chaque centre de vaccination sera constituée :

  • d’un médecin et d’un IDE,
  • de deux secouristes,
  • d’un chauffeur.

Missions du médecin

  • identito-vigilance ;
  • création de la fiche « Vaccin Covid » du patient avec sa carte vitale ;
  • contrôle de la fiche pré-vaccinale ou consultation pré-vaccinale pour valider l’indication du vaccin, écarter les contre-indications dont les infections en cours et vérifier les conditions particulières d’injection (anticoagulants; en fonction de la corpulence de la personne…). Le médecin appose sa signature sur le document de consultation pré-vaccinale, faisant ainsi office de prescription ;
  • renseigne le système d’information « Vaccin Covid », génère le certificat de vaccination, fixe la date de la seconde injection le cas échéant ;
  • déclare à la pharmacovigilance les effets secondaires (possible dans le SI « Vaccin Covid »).

Rémunération au forfait selon l’arrêté du 05 février 2021.

Il est rare de pouvoir accéder à ce type d’information et pourtant pendant que certains se gargarisent de la propagande étatique relayée par les médias collabos, ils agissent en douce. A vous de vous faire votre opinion.

Giuseppe

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR