Fédération Galactique – Est-ce vraiment juste une théorie… ?

J’aimerais que les personnes qui ne cessent d’attaquer les « théoriciens du complot » consacrent au moins la moitié du temps qu’il faut pour se confronter aux questions qui se posent au lieu de se concentrer sur la défense de leur vision du monde préexistante.

Oui, je suppose que beaucoup d’entre eux rejettent purement et simplement ce qui pourrait ébranler leur système de croyances. Et non, je ne défends pas le mien en retour – ce que je pense savoir est toujours destiné à être disposé. Je ne me soucie pas d’avoir raison, au contraire, je souhaiterais que certaines choses soient fausses.

Mais je vois tant de choses mises en œuvre/initiées qui, malheureusement, s’inscrivent de manière discutable dans ce que certains milieux mettent en garde l’humanité depuis des années (décennies). Depuis quelques années, je consomme toutes les théories imaginables, simplement à titre d’expérience de pensée, parce que j’aime m’engager dans des perspectives différentes. Et j’aime philosopher – mes interlocuteurs préférés sont les « avocats du diable » qui me mettent au défi.

Ce que je considère comme ma vérité est ce qui me semble vrai et ce qui peut être prouvé par des faits correspondants (pas toujours, il est vrai). Je rejette également beaucoup de choses parce qu’elles ne sont tout simplement pas pertinentes (pour moi), d’autres choses m’amusent et je les prends avec un clin d’œil.

Je ne peux pas vous dire si la terre est plate. Je ne peux pas non plus vous dire si elle est ronde. Parce que, sérieusement, j’aurais dû le vérifier de mes propres yeux depuis l’espace. Je ne l’ai pas fait. L’avez-vous fait ? Sur quoi basez-vous vos connaissances ? Quelle part de tout ce que nous pensons savoir provient en fait de sources que nous croyons dignes de confiance ? Combien de « connaissances » acceptons-nous sans nous poser de questions, peut-être parce que la majorité croit la même chose ?

Mais sur les sujets ; que je regarde avec inquiétude, j’aime juste citer quelques points :

😷Les vaccinations obligatoires font actuellement l’objet de discussions sérieuses – dans des cas extrêmes, il ne devrait plus être possible de voyager ou même de travailler sans une pièce d’identité avec certificat de vaccination approprié, bien sûr uniquement pour notre propre protection. Idéalement, pas un passeport en plastique, mais une puce. Ce que j’aimerais voir : un monde dans lequel le droit à l’intégrité physique reste intact.

Chacun doit pouvoir décider lui-même de ce qu’il fait ou ne fait pas de son corps. Et que ceux qui veulent se faire vacciner le fassent. Mais cela ne devrait jamais être obligatoire – pour quoi faire ? Alors, qu’est-ce que les vaccinés ont à craindre des non-vaccinés s’ils sont immunisés ?

😷Je vois aussi de la censure. Ceux qui n’ont pas une opinion particulière (l’opinion souhaitée) sont réduits au silence. L’ont-ils perdu ? J’aimerais vivre dans un monde où chacun peut exprimer librement son opinion, aussi absurde soit-elle. Pour que chacun puisse trouver sa propre vérité dans le flot d’informations. La censure est une interdiction, une incapacité « légale » des citoyens.

Elle ne signifie rien d’autre que le fait qu’ils sont considérés comme stupides au point de se laisser prendre à une « désinformation dangereuse ». De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qui est si dangereux dans les informations qui sont supprimées ? Si elles sont si abstruses, pourquoi ne laissez-vous pas les gens décider eux-mêmes de ce qui est abstrus et de ce qui ne l’est pas ?

😷Éradication de l’argent liquide. On en parle depuis longtemps et le billet de 500 euros a déjà été retiré du marché – bien sûr, aussi pour notre propre protection. Et maintenant, on fait en sorte que les gens aient peur de l’argent liquide sous prétexte que les virus pourraient s’y coller ! ? L’autre jour, dans « mon » supermarché, des panneaux indiquent qu’il faut payer avec une carte si possible et je vois des personnes âgées acheter leur pain par voie électronique. La société sans argent liquide – et comment payer ses beignets en cas de panne de courant ?

Rien ne fonctionne plus. Et si vous avez une opinion non désirée ? Votre chaîne « YouTube » est alors supprimée et votre compte bancaire est remis à zéro ? Et ensuite ? Il n’y aurait « automatiquement » plus de critiques du système, c’est extrêmement pratique. Et il est possible à tout moment d’accéder aux données de transaction concernant vos achats et de savoir CE QUE vous avez acheté, peut-être un peu sensible, non ? Si vous allez plus loin : A l’étape suivante, il serait facile de vérifier ce que vous avez acquis et ce que vous n’avez pas acquis….

😷Le controversé cinq-GEE (je l’écris délibérément comme ça parce que certaines choses ne peuvent même pas être mentionnées dans le contexte – c’est interdit, comme tant d’autres choses) est progressivement déployé. Un penseur critique qui pense comment sournois en le considérant : les gens sont maintenant assez distraits par Corinna et, pratiquement, ils ne peuvent pas démontrer … le timing, cependant … cinq-GEE la façon, l' »internet des choses » c’est ce qui obtient les choses vraiment roulant – votre voiture, votre réfrigérateur, votre montre intelligente, votre téléphone portable, votre système d’éclairage – tous en réseau. J’aurais aimé qu’il y ait quelques études indépendantes au préalable avant que ces radiations soient diffusées au public….

😷Suivi des applications. Pour votre sécurité, tous vos mouvements seront surveillés. Vous pourrez être suivi à tout moment où que vous soyez, où que vous soyez allé – et avec qui. La perte totale de la vie privée, la transparence totale des individus sans aucune vie privée. Encore une fois, bien sûr, uniquement pour notre propre sécurité. Êtes-vous prêt pour cela ?

Certainement pas moi. Et grâce au moniteur de fréquence cardiaque de votre montre intelligente, ils savent probablement quand vous faites l’amour, pendant combien de temps – et avec qui. Certains ne peuvent qu’espérer que leur partenaire n’est pas un pirate informatique amateur.

Comme je l’ai dit, j’aimerais ne pas avoir raison, mais si vous regardez le tableau général, cela ressemble beaucoup à l’installation d’un contrôle total – à l’échelle mondiale, de manière presque synchrone. Tout est devenu possible (à grande vitesse) dans le cadre du cas d’urgence exceptionnel de Corinna…

Et cela s’inscrit si bien dans la chronologie – five-GEE permet la mise en œuvre technique de tout ce qui a été très bien décrit ici – lit votre puce, surveille les données de vos mouvements en temps réel, et connecte et sauvegarde électroniquement tout ce que vous utilisez sous quelque forme que ce soit. Tout cela pour votre propre sécurité.

Pendant ce temps, George Orwell se retourne dans sa tombe, également à grande vitesse. Je ne veux effrayer personne, mais il est important de se pencher sur la question – au cas où nous ne le voudrions pas. Pour pouvoir nous demander ce que nous voulons à la place. Mais c’est le sujet d’un autre billet.

Moi, pour ma part, je ne veux PAS DE ÇA. Et j’ai peut-être des problèmes de confiance, mais je le dis clairement, je ne fais pas confiance à ceux qui nous imposent une telle folie technocratique pour traiter mes données de manière sensible et que tout cela a mon meilleur intérêt à l’esprit.

Je tiens à mentionner une autre chose – et en général, je n’écris tout cela que pour ne pas avoir à me le dire plus tard, je me suis contenté de rester assis en silence et d’observer quand tout s’est passé : D’abord, nous avons seulement porté la technologie avec nous (smartphones …), puis nous les avons portés sur le corps (montre intelligente etc.) – et le prochain niveau est que nous les aurons à l’intérieur du corps (puces/implants pour améliorer la « performance » – vous pouvez faire vos propres recherches, tout est déjà en cours de fabrication).

Mais il y a un soulagement, une lueur d’espoir à l’horizon : au moins, lorsque nous sommes connectés à l’IA (intelligence artificielle) grâce à la technologie implantée, nous ne nous rendons même pas compte que nous ne pensons plus par nous-mêmes. Alors, cela n’a plus d’importance. Adieu, humain, bienvenue robot organique totalement surveillé et sans volonté.

🤔Beaucoup de monde. (brave new world – lisez-le, regardez-le, bon sang !) Maintenant, une fois de plus, très lentement : Rien de tout cela n’est une théorie du complot – tout est réel, tout est déjà là, possible et compréhensible dans la mise en œuvre – si nous laissons les choses se passer ainsi. La seule chose que vous pouvez interpréter comme une conspiration ici est mon inquiétude quant au fait qu’il y a des individus/institutions qui n’utilisent pas ces « opportunités » au mieux de nos intérêts !

Et maintenant vous me demandez : « Que puis-je faire ? » C’est très simple : NE CONSENTEZ PAS. Le seul hic : Il faut être nombreux à ne pas consentir à ce que cela nous arrive… Parce que ce qui arrive au collectif arrive. Vous n’avez même pas besoin d’être « contre », il suffit d’être en faveur de la liberté, de l’intégrité, de la vérité.

Si vous avez des préoccupations similaires, ne vous taisez pas – partagez vos connaissances et votre opinion avec les autres, parce que la connaissance est le pouvoir et seulement si beaucoup d’entre nous savent où le voyage pourrait aller, nous avons la possibilité de prendre un chemin différent ensemble.

NOUS sommes NOMBREUX, ne l’oubliez jamais. Nous sommes de petites lumières individuellement, ensemble nous pouvons être un feu ardent. NOUS devons nous mettre en réseau… Avant d’être mis en réseau, défendons ensemble ce que nous voulons.

Cela étant dit, ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’individu. Connaissez-vous le phénomène du centième singe ? Si non, allez sur Google. Et qui sait, si vous décidez de ne pas être inconscient en pensant « Qu’est-ce que je peux faire ? », alors vous pourriez bien atteindre le centième singe qui est le point de bascule de la balance.

Et si vous vous demandez pourquoi je fais tout cela, pourquoi j’écris des articles, pourquoi je diffuse des informations inconfortables/impopulaires/impropres, alors que j’ai mille autres façons d’utiliser mon précieux temps ? Parce que la LIBERTÉ est ma plus grande valeur.

Il s’agit de la liberté de pensée, de la liberté d’expression, de la liberté de mouvement et de la vie privée. Et la création et le maintien collectifs de la liberté ne sont pas entre mes seules mains – NOUS avons cela entre nos mains. Oui, la liberté est (aussi) un état d’esprit et j’ai la confiance nécessaire pour me sentir libre en prison.

Mais ma PRÉFÉRENCE claire est de célébrer ma liberté en allant, par exemple, dans la forêt comme aujourd’hui – quand je veux et pour aussi longtemps que je veux. Et : Peut-être que mes mots atteindront le centième singe.

JE SUIS LIBRE DE BOUGER. Et je me battrai pour mon droit de le faire.

JE SUIS LIBRE DE DIRE MA VÉRITÉ. Et je ne pourrais pas moins me soucier de ce que les autres pensent.

JE SUIS LIBRE. JE SUIS LIBRE. JE SUIS LIBRE.

Ainsi soit-il.
🌸🌸🌸
Auteur : Sonja Szielinski


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR