Cogiito.com : Selon certains médias norvégiens, des personnes « doivent mourir » à cause des vaccins contre le coronavirus, en guise de sacrifice pour l’humanité. Voulez-vous en être ?

Le corps médical, du moins en Norvège, admet enfin que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) tuent des gens. Cet aveu s’accompagne cependant d’un changement majeur dans le discours.

Désormais, on nous dit que c’est une vertu pour quelqu’un de risquer la mort en se faisant vacciner contre le virus chinois, car les injections sont une représentation du sacrifice au nom de l’humanité.

« J’adorerais mourir du vaccin AstraZeneca », peut-on lire dans la traduction anglaise d’un article paru dans les médias norvégiens et écrit par une personne nommée Linn Wiik.

« Cela semble probablement très brutal. Mais certains doivent être sacrifiés dans la guerre contre la couronne. C’est comme ça dans toutes les guerres. Cette fois, ça pourrait bien être moi. »

Déplaçant les poteaux de but une fois de plus, les médias passent soudainement d’un récit qui dit que tous les vaccins contre la grippe de Wuhan sont « sûrs et efficaces » à un récit qui admet que les vaccins sont mortels – mais si vous êtes une bonne personne qui se soucie des autres, alors vous en recevrez un quand même pour aider le troupeau.

Mme Wiik explique qu’au moins un agent de santé est décédé d’une hémorragie cérébrale après avoir été vacciné, tandis que plusieurs autres ont été admis pour de graves caillots sanguins après avoir reçu une injection. Pourtant, elle affirme que tout le monde devrait se faire piquer.

  • « Permettez-moi de dire d’abord l’évidence. Il est terriblement triste que des agents de santé soient tombés gravement malades », écrit Wiik…

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR