Cogiito.com : 3 millions de masques par minute : le prochain problème après le COVID, le plastique ?

Des études estiment que dans le monde entier, les humains utilisent 129 milliards de masques faciaux chaque mois. La plupart des masques sont jetables, fabriqués à partir de microfibres de plastique qui ne sont pas biodégradables et peuvent se fragmenter en particules de plastique plus petites polluant les écosystèmes.

La forte demande de masques faciaux depuis le début de la pandémie de coronavirus a entraîné la production de milliards de masques jetables – sans moyen de s’en débarrasser correctement.

Les masques jonchent les sols des villes , obstruent les canaux d’égouts et se retrouvent dans les plans d’eau, ce qui incite les chercheurs à mettre en garde contre le risque que les masques deviennent le prochain «problème du plastique».

Des études récentes estiment que dans le monde entier, les humains utilisent 129 milliards de masques faciaux chaque mois – environ 3 millions par minute. La plupart d’entre eux sont des masques faciaux jetables fabriqués à partir de microfibres plastiques non biodégradables qui se décomposent en particules de plastique plus petites – micro et nanoplastiques – qui se répandent dans les écosystèmes.

L’ Organisation mondiale de la santé indique qu’environ 89 millions de masques médicaux sont nécessaires pour la réponse au COVID chaque mois, une tendance susceptible de persister pendant un certain temps.

Au début de l’épidémie, les responsables américains ont estimé que le pays aurait besoin de 300 millions de masques pour faire face à la pandémie en 2020. Le fabricant américain 3M a fabriqué 550 millions de masques en 2019 et prévoit d’en produire 2 milliards cette année tant que durera la pandémie…

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR