📰 Cogiito.com : Sous l’emprise de la peur, par Aline, Infirmière courage !

Sous l’emprise de la peur

Par Aline, infirmière. Bonjour à toutes et tous, pour commencer, je tenais à vous remercier pour tous vos commentaires bienveillants à la suite de mon 1er article publié sur cogiito.com, je les ai lus avec beaucoup d’attention et vous m’avez touché par vos retours.

Je prends le temps de préparer et de mûrir mon projet avec notamment la notion de souveraineté qui me paraît essentielle. Je ne manquerais pas de vous informer de l’avancement de celui-ci si cela vous intéresse. Pour cet article, je souhaitais vous faire part de ce qu’ont vécus nos aînés il y a 1 an dans les EHPAD.

Déjà une année de passée et toujours cette impression de ne pas avoir avancé ni dépassé la peur que les médias et le gouvernement continue de nous imposer.

Pour ma part je n’ai plus la télévision depuis de nombreuses années, mais travaillant dans le milieu de la santé je n’ai pas échappé aux informations et contre informations communiquées à longueur de journée par mes collègues et nos supérieurs.

Je me souviens très bien du jour où la direction nous a demandé de cloîtrer nos résidents dans leurs chambres, j’étais en poste ce jour-là et il a fallu se réorganiser dans l’urgence, car l’annonce s’est faite en fin de journée, avec effet immédiat. Nous avions remarqué avec les collègues le manège qui se tramait depuis le début de la matinée, car la direction nous avait confié qu’elle recevait des messages presque tous les quarts d’heure avec des ordres et des contre-ordres venant de l’ARS.

C’est à partir de ce moment que la peur s’est invitée dans l’établissement et dans le cœur de tout le monde.

Je ne reviendrais pas sur les infos contradictoires, car nous les avons toutes et tous vĂ©cus tel que le port du masque inutile puis utile et enfin rendu obligatoire…

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Je vous invite :
à vous abonner à ma chaîne Odysee,
à visualiser mon album de vidéos sur VK,
et Ă  vous abonner Ă  mon canal Telegram.