📰 Cogiito.com : Assassinats sur ordonnances : flagrant délit. Code de Nuremberg et article 73 du CPP : arrestations.

Extrait : Assassinats sur ordonnances : le flagrant délit est constitué. Code de Nuremberg et article 73 du CPP : arrestations. Message aux élus et fonctionnaires.

Source

Communiqué de presse de Politique de Vie

Prophétie humoristique et fake news de Christian Cotten. Texte et auteur sont placés sous la protection formelle de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme de l’ONU de 1998.

Des bandes criminelles organisées, sous contrôle de mafias internationales, ont désormais investi au plus haut niveau les institutions de la République Française et utilisent les fonctionnaires de l’État pour faire exécuter des milliers d’assassinats au sein même de la population française, au nom d’une prétendue politique sanitaire qui serait nécessaire pour faire face à une fausse pandémie mondiale.

Ainsi, des dizaines de milliers de français ont été privés de soins médicaux depuis début 2020, alors que plusieurs traitements efficaces, peu onéreux et sans danger sont utilisés dans nombre de pays étrangers et par certains privilégiés, politiques ou agents de l’État, pour guérir les malades touchés par la Covid-19.

Des milliers d’entre nous parmi les plus âgés ont été empoisonnés à mort en Ehpad plutôt que conduits en hôpital, suite à la suppression volontaire de milliers de lits et à l’absence de soins médicaux ambulatoires.

Plusieurs milliers de morts sont ainsi directement imputables à l’interdiction faite aux médecins depuis début 2020 de prescrire les différents traitements préventifs et thérapeutiques dont l’efficacité a pourtant été largement démontrée par des centaines de scientifiques du monde entier, dont nombre de médecins français qui ont su mériter la confiance de leurs compatriotes.

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR