Cogiito.com : Les conversations sur les vaccins COVID divisent-elles votre famille ? Savez-vous au moins ce qui suit ?

Les CDC font appel à des « messagers de confiance » pour diffuser la propagande sur les vaccins, au lieu des faits scientifiques, afin de convaincre les familles et les amis de recevoir les vaccins COVID.

Mais que se passerait-il si les familles ignoraient la propagande et participaient à un débat honnête, fondé sur la science ?

Depuis le début du déploiement des vaccins COVID il y a quatre mois, les gens ont commencé à signaler une nouvelle source de friction au sein des familles immédiates et élargies : un désaccord, parfois féroce, sur le fait de recevoir ou non l’une des injections expérimentales.

L’AARP, l’organisation de défense et de services destinée aux plus de 50 ans, qualifie les vaccins COVID-19 de « sujet de conversation le plus chaud de l’année », suggérant que les conversations familiales sur les vaccins peuvent être « chargées d’émotion », « frustrantes » et « blessantes ».

À ce jour, 28,6 % des adultes américains ont été entièrement vaccinés.

Mais des sondages récents suggèrent que les partisans de la vaccination volontaire de la population par le COVID pourraient bientôt épuiser les « fruits mûrs ».

Des enquêtes menées en mars par la Kaiser Family Foundation et l’université de Monmouth montrent qu’au moins 20 à 25 % des Américains restent résolument peu intéressés à se faire vacciner – même face à la pression familiale.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) à trois vaccins expérimentaux – ceux mis au point par Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson (J&J) par l’intermédiaire de sa filiale Janssen.

En vertu de la protection extraordinaire en matière de responsabilité accordée par le Public Readiness and Emergency Preparedness (PREP) Act, ces fabricants de vaccins bénéficient d’une indemnisation totale en cas de blessures ou de décès causés par les vaccins COVID.

Le gouvernement américain est loin d’être une partie désintéressée dans le développement des vaccins. Par exemple, le partenaire de Moderna en matière de recherche et de développement est le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) dirigé par le Dr Anthony Fauci.

Ceci est un extrait, je vous invite à poursuivre la lecture de cette publication sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Je vous invite :
à vous abonner à ma chaîne Odysee,
à visualiser mon album de vidéos sur VK,
et à vous abonner à mon canal Telegram.