Cogiito.com – La biopuce implantable financée par la DARPA peut potentiellement être utilisée pour déployer le vaccin ARNm de Moderna

Des nouvelles très inquiétantes nous provenant de Slovaquie, où le personnel d’un laboratoire hospitalier de Bratislava a mené une étude sur les tests PCR COVID et a conclu que les écouvillons qui sont insérés dans le nez de millions de personnes dans le monde implantent des hydrogels Darpa directement dans le corps.

La Darpa est la Defense Advanced Research Projects Agency, une agence de recherche et de développement du ministère de la Défense des États-Unis chargée du développement de technologies émergentes destinées à être utilisées par l’armée. Connue à l’origine sous le nom d’Advanced Research Projects Agency, l’agence a été créée le 7 février 1958 par le Président Dwight David « Ike » Eisenhower (October 14, 1890 – March 28, 1969), USA.

Extrait de l’étude « L’hydrogel Darpa (référence) est une substance artificielle qui crée un convertisseur entre le signal électromagnétique et la cellule, le tissu et l’organe vivants. Il convertit le signal électromagnétique d’un émetteur en un signal qu’une cellule vivante comprend et auquel elle répond. (voir photo du scarabée – Darpa Hydrogel a été injecté dans ces structures nerveuses et était contrôlable par radio) »

Dans le but de lutter contre la pandémie de coronavirus de Wuhan (COVID-10) en cours, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) finance le développement d’une biopuce implantable qui pourrait être déployée dès l’année prochaine. 

La puce serait capable de déployer un nouveau vaccin expérimental, développé conjointement par Moderna et le gouvernement américain, qui pourrait changer l’ADN humain.

La puce et le vaccin se sont appuyés sur une percée faite par Derek Rossi, alors professeur de l’Université Harvard et éventuellement co-fondateur de Moderna en 2010. Dans sa découverte, qui, d’après le scientifique maintenant à la retraite, est venue purement par accident, Rossi a affirmé qu’il avait trouvé le moyen de «reprogrammer»  l’acide ribonucléique messager (ARNm) – les molécules qui portent des instructions génétiques pour le développement cellulaire dans le corps humain…

Poursuivez la lecture de cette publication chez :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR