Cogiito.com – AUTISME

La première association entre l’autisme et l’exposition au mercure remonte à la publication de l’article historique Autism, A Unique Type of Mercury Poisoning par Bernard, et. al en 2000. L’article a d’abord été publié dans son intégralité (voir le lien ci-dessous), puis dans les revues Medical Hypothesis et Molecular Psychiatry en 2001.

Les auteurs ont procédé à un examen approfondi de la littérature sur le mercure et l’autisme et ont montré que l’exposition au mercure peut donner lieu aux traits qui définissent ou que l’on retrouve couramment chez les personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA).

Le mercure peut provoquer des troubles de l’interaction sociale, des difficultés de communication et des comportements répétitifs et stéréotypés, qui constituent les trois critères diagnostiques originaux du DSM-IV pour l’autisme.

En outre, le mercure peut induire des caractéristiques importantes des TSA, telles que des anomalies sensorielles, des changements émotionnels/psychologiques, des troubles du mouvement, des déficiences de la pensée abstraite ou complexe, de graves troubles du sommeil et un comportement d’automutilation.

Les hommes sont plus touchés que les femmes dans les deux cas.

Les anomalies physiologiques plus fréquentes dans les populations atteintes de TSA et dont on sait qu’elles sont causées par l’exposition au mercure comprennent les problèmes gastro-intestinaux, les perturbations du système nerveux autonome, l’activité inhabituelle de l’EEG, les altérations du système immunitaire, les irrégularités des systèmes de neurotransmetteurs et les lésions cérébrales non spécifiques.

La découverte et l’augmentation de la prévalence déclarée de l’autisme sont parallèles à l’introduction et à la diffusion des vaccins contenant du thimérosal.

  • L’autisme a été décrit pour la première fois en 1943 chez des enfants nés dans les années 1930.
  • Le thimérosal a été ajouté pour la première fois aux vaccins pour enfants dans les années 1930.
  • Le thimérosal était également un ingrédient des crèmes contraceptives vaginales et des produits en vente libre comme le merthiolate et les solutions pour lentilles de contact, des années 1950 aux années 1980, lorsque son utilisation a été initialement remise en question par la FDA.
  • En 1989, avec l’introduction d’un nouveau vaccin contre l’Haemophilus influenza B, les niveaux d’exposition au mercure ont doublé dans des produits qui étaient universellement recommandés pour tous les nourrissons et les enfants, les vaccins. C’est l’année qui a été identifiée par les chercheurs comme l’année du « point de basculement » où l’incidence de l’autisme a commencé à monter en flèche.

Depuis 2000, la littérature médicale regorge de recherches cumulatives soutenant un rôle causal du mercure dans l’étiologie des troubles du spectre autistique. Ces études ont documenté des associations entre l’exposition environnementale au mercure et les troubles du spectre autistique, des niveaux élevés de mercure dans les tissus des enfants autistes, et l’amélioration des symptômes de l’autisme lorsque les niveaux de mercure ont été réduits à l’aide d’agents chélateurs qui aident à éliminer le mercure de l’organisme et d’autres interventions visant à réduire le stress oxydatif.

On a observé une augmentation de l’autisme au cours des dernières décennies.

Les symptômes de ce trouble sont parallèles à ceux de l’exposition cumulative au mercure. Ce document comprend les résumés de plus de 80 études qui fournissent des preuves croissantes du lien entre l’exposition au mercure, à des moments critiques du développement, et l’autisme et d’autres troubles du développement neurologique. Il s’agit d’études cellulaires, animales et humaines…

Poursuivez la lecture sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne Odysee et à mon canal Telegram.

1 Comment

  1. Bonjour et Merci de m’avoir et de nous informer sur la provenance du symptôme autistique cher Monsieur Jandroke. Et bonne chance pour vos livres très intéressant, seront-ils en librairie partout en Europe ? Merci.

Les commentaires sont fermés.