Fédération Galactique : Un message de l’Archange Jophiel

L’Archange Jophiel demande : Quelles sont les clés de Nova Earth ? Jophiel, ange du futur, Archange de l’achèvement, Archange des nouveaux départs, et à bien des égards, Archange de la structure, de la géométrie sacrée, du repositionnement.

Bienvenue. Tu peux m’appeler Jophiel, tu peux m’appeler Jophie, en te rappelant la poussière que je t’ai donnée pour la transformation il y a des éons et des âges. Tu peux m’appeler Yo, tu peux m’appeler YoYo.

Tout ce que je dis, mon invitation à votre cœur et à votre tête, c’est de m’appeler, mes bien-aimés, comme je vous appelle maintenant, comme je vous appelle, ainsi que chaque être unique sur cette belle planète, à avancer dans l’émerveillement, dans le plaisir, dans la félicité et dans la vérité de qui vous êtes vraiment.

Vous n’êtes pas un agneau égaré, distrait, perdu… vous êtes l’équipe au sol de la Mère. La nature extraordinaire de cet honneur n’est pas toujours connue, ou acceptée, ou réalisée, et c’est pourquoi je porte cela à votre attention une fois de plus.

Il y a longtemps, vous avez demandé à ma sœur, Gabrielle, quelles étaient les clés du paradis. Et cela n’a pas changé… c’est l’amour, la confiance, le pardon, l’unité, la connexion et l’équilibre de tout cœur. Mais il y a une autre question, n’est-ce pas ? Quelles sont les clés de Nova Earth ?

Ce ne sont pas seulement les clés de votre cœur… pensez-y comme la combinaison pour ouvrir les portails à leur pleine capacité, pour avancer dans la création… et oui, je vais vous parler de cela encore et encore… mais aujourd’hui, commençons.

Oui, vos clés sont l’amour, la confiance, le pardon, l’unité, la connexion et l’équilibre… et la conscience de l’unité est l’état d’être dans les royaumes supérieurs et dans ce temps de nouvelle normalité. Maintenant, vous me dites, ce canal me dit : « Et Jophiel, comment allons-nous faire exactement pour réaliser cela ? »

Donc, je vous ramène à vos Bénédictions et Vertus, et de bien des façons aux lois de l’Un, aux lois de l’amour. Commençons par la compassion, et prenons cette qualité et ce concept, ce système de croyance, et développons-le cent, mille fois.

Parce que dans la conscience de l’unité, il ne peut y avoir de conscience de l’unité, il ne peut y avoir de connexion, il ne peut y avoir d’équilibre à moins que la compassion phénoménale, extraordinaire, ne soit pleinement intégrée… pas seulement présente mais si profondément intégrée dans votre moi sacré, et dans les fibres, l’existence, non pas de telle ou telle société, de telle ou telle religion ou système de croyance, mais dans la fibre même de l’air que vous respirez.

Très souvent, on pense que la compassion est la qualité des saints, ou qu’elle est une qualité en retrait. La raison pour laquelle nous appelons cela une bénédiction et une vertu, c’est que c’est une vertu que vous détenez, et c’est une bénédiction que vous accordez, et que vous accordez à tout le monde de manière égale… et cela vous inclut.

Nous avons dit, ce Conseil tout entier a dit, que c’est le moment… oui, vous allez m’appeler un archange très franc, encore plus que Gabrielle… c’est le moment de s’élever au-dessus de ce que vous pensez être des différences insignifiantes pour atteindre la gloire de la vérité.

Non pas que vous ayez la vérité et que quelqu’un d’autre ne l’ait pas… mais dans la vérité de l’amour, dans la vérité de la compassion. Un aspect de la compassion est l’honneur profond du voyage d’une autre personne, du chemin qu’elle choisit, des qualités incroyables uniques à cette personne qu’elle apporte, qu’elle soit gardienne de la terre, gardienne du portail, angélique, être des étoiles… peu importe… vous l’admirez.

L’honneur et l’admiration se trouvent à l’intérieur de la compassion. Maintenant, où cela commence-t-il ? Eh bien, tout d’abord, cela commence par un équilibre entre la tête et le cœur, entre votre soi brillant et intelligent. Cette vie n’est pas une question d’abrutissement… il s’agit de faire des bonds extraordinaires vers la pleine brillance de ce dont vous êtes pleinement capable, et cela ne se produit que dans l’équilibre entre la tête et le cœur.

Trop souvent, le cœur a été complètement oublié, ignoré, brisé, torturé. Maintenant, tu as appris à être dans la vérité de ton cœur… mais cela ne signifie pas ignorer ton cerveau… de la même manière que tu n’ignorerais pas tes mains, ou tes doigts, ou tes pieds. Vous ne souhaitez pas atrophier une partie quelconque de votre moi sacré.

Et donc, vous avez de la compassion pour votre moi doux, pour la totalité de ce que vous êtes. Et en voyant, dans tous les sens de ce mot, en voyant et en acceptant avec la compassion du cœur cette vérité, alors vous êtes capable… vous vous rendez capable, vous vous activez… pour être capable de donner, de recevoir, de travailler avec, de jouer avec la compassion pour tous les êtres.

Pas dans la qualité de la pitié… qui est très importante, et nous en parlerons aussi… mais dans l’honneur, l’admiration, de chaque être. Non pas qu’ils soient dedans ou dehors, au-dessus ou en dessous, ils sont sacrés. Alors, je commence, ma famille bien-aimée, je commence mon travail avec vous, mon jeu avec vous. Je vous apporte la compassion, et je vous apporte l’équilibre de la compassion.

Allez avec mon amour magenta. Allez avec ma joie… ma joie… comme je vous vois, je vois qui vous êtes, et je vous invite à faire de même. Va en paix, et va, va jouer, déballe ces cadeaux car ils t’attendent.

Adieu

Canalisé par Linda Dillon


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR