Cogiito.com : MANIPULATION ? Un militaire scientifique financé par Fauci est décédé mystérieusement après avoir déposé un brevet de vaccin contre le covid

Un scientifique militaire chinois du nom de Zhou Yusen qui a été payé par Anthony Fauci et les National Institutes of Health (NIH) pour mener des recherches dangereuses sur le gain de fonction sur le coronavirus des chauves-souris à l’ Institut de virologie de Wuhan serait mort quelques mois seulement après avoir déposé un brevet pour un « vaccin » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) en février 2020.

Zhou, alors âgé de 54 ans, travaillait avec la « femme chauve-souris » Zhengli Shi pour manipuler génétiquement les coronavirus au WIV en utilisant des subventions de Fauci. Sharri Markson de The Weekend Australian a tout écrit à ce sujet dans son prochain livre, Ce qui s’est réellement passé à Wuhan .

EcoHealth Alliance et plusieurs universités américaines ont également acheminé de l’argent vers Zhou et ses collègues, qui serait actuellement sous enquête par le régime Biden. Nous savons désormais que des dizaines de millions de dollars des impôts des contribuables américains ont été utilisés pour modifier génétiquement (OGM) le coronavirus de chauve-souris dans le but de développer des armes biologiques.

« La révélation montre que l’argent américain finançait des recherches risquées sur les coronavirus avec des scientifiques de l’Armée populaire de libération – y compris le scientifique militaire décoré Zhou Yusen et la ‘Bat Woman’ de l’Institut de virologie de Wuhan, Shi Zhengli », rapporte Zero Hedge .

Zhou travaillait sur de nouveaux vaccins contre le coronavirus depuis au moins 2006

Pendant toute l’année dernière, la mort mystérieuse de M. Zhou a été entourée de secret et n’a été révélée que récemment grâce au travail diligent d’enquêteurs indépendants. Zhou, soit dit en passant, était un scientifique primé au PLA Laboratory of Infection and Immunity de l’Institut de microbiologie et d’épidémiologie de Pékin.

Malgré son haut rang et sa longue carrière, Zhou n’a reçu aucun hommage après son décès, et les médias n’en ont même jamais parlé. Ce n’est qu’en juillet dernier que la mort de M. Zhou a été mentionnée dans un article de presse chinois, puis à nouveau fin décembre dans un article scientifique.

Dans les deux cas, le mot « décédé » figurait entre parenthèses après son nom », explique Zero Hedge à propos du peu d’attention accordée à la vie de Zhou.

Le moment suspect de la mort de Zhou, associé au fait que ni la Chine ni les États-Unis ne semblent avoir voulu que quiconque soit au courant, est pour le moins inquiétant. Les pouvoirs en place ont manifestement tenté d’étouffer l’affaire indéfiniment.

Peut-être Zhou en savait-il tellement sur la criminalité de Fauci qu’il a fallu le « suicider » à la manière d’Hillary Clinton pour l’empêcher de vendre la mèche. Ce scénario semble plus probable que le fait que Zhou soit passé juste au moment où il prévoyait de dévoiler un vaccin pour le virus chinois qu’il avait été chargé et payé par Fauci de créer.

Zhou pouvait également avoir révélé au monde entier que le récit de la plandémie d’origine naturelle était une farce et qu’il devait donc être réduit au silence avant qu’il ne parle. Quoi qu’il en soit, il est clair que sa bouche a été fermée de force pour maintenir la ruse.

Si l’on considère la chronologie et ses implications, Zhou est mort trois mois après avoir déposé un brevet pour une injection de virus chinois, le 24 février 2020. Cela suggère qu’il travaillait déjà sur ce vaccin avant même l’annonce publique de la plandémie.

« … gardez à l’esprit que Moderna a pu concevoir la séquence de son vaccin COVID-19 deux jours seulement après que les autorités chinoises ont publié sa séquence génétique le 11 janvier 2020 – déposant leur premier brevet connexe en mars, deux mois plus tard », ajoute encore Zero hedge.

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR

1 Comment

Les commentaires sont fermés.