Cogiito.com : Les ORIGINES du Covid-19 révélées : Les protéines de pointe des vaccins sont des armes biologiques militaires chinoises conçues pour tuer.

La dissimulation a implosé. Le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire, et les tentatives désespérées de cacher ses véritables origines s’effondrent rapidement. Au cours du week-end, même le Wall Street Journal a rattrapé ce que Natural News avait rapporté il y a un an, en admettant que le covid-19 provenait d’un laboratoire.

L’article s’intitule « The Science Suggests a Wuhan Lab Leak » (La science suggère une fuite du laboratoire de Wuhan) et porte en sous-titre :

« Le pathogène Covid-19 a une empreinte génétique qui n’a jamais été observée dans un coronavirus naturel. »

Rédigé par Steven Quay et Richard Muller, l’article traite de l’empreinte génétique de la combinaison « double CGG » qui apparaît dans le virus :

Bien que le double CGG soit supprimé naturellement, c’est le contraire qui se produit en laboratoire. La séquence d’insertion de choix est le double CGG. C’est parce qu’elle est facilement disponible et pratique, et que les scientifiques ont une grande expérience de son insertion. La séquence CGG double présente un avantage supplémentaire par rapport aux 35 autres choix possibles : Elle crée une balise utile qui permet aux scientifiques de suivre l’insertion en laboratoire. Maintenant, le fait accablant. C’est cette séquence exacte qui apparaît dans le CoV-2.

Malgré cela, les virologues impliqués dans la recherche sur le gain de fonction du coronavirus ont cherché à cacher l’existence de cette double empreinte CGG :

Lorsque Shi Zhengli et ses collègues du laboratoire ont publié en février 2020 un article présentant le génome partiel du virus, ils ont omis toute mention de la séquence spéciale qui suralimente le virus ou de la rare section double CGG. Pourtant, l’empreinte digitale est facilement identifiable dans les données qui accompagnaient l’article. A-t-elle été omise dans l’espoir que personne ne remarque cette preuve de l’origine du gain de fonction ?

Mais en quelques semaines, les virologues Bruno Coutard et ses collègues ont publié leur découverte de la séquence dans le CoV-2 et de son nouveau site surchargé. Le double CGG est là, il suffit de regarder. Ils expliquent dans leur article que la protéine qui le contient « peut fournir une capacité de gain de fonction » au virus, « pour une propagation efficace » à l’homme.

Ce n’est donc pas seulement que le SRAS-CoV-2 a été fabriqué en laboratoire ; les scientifiques impliqués dans cet effort ont également essayé de couvrir leurs traces et de tromper le monde alors que des millions de personnes mouraient.

« Les preuves scientifiques permettent de conclure que le virus a été développé en laboratoire », écrivent Quay et Muller. Oui, nous le savions il y a un an. Aujourd’hui, les grands médias commencent enfin à admettre la réalité que ceux d’entre nous qui sont des médias indépendants connaissent depuis toujours.

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne Odysee et à mon canal Telegram.