Cogiito.com : Aujourd’hui, 20 États américains transforment les personnes assassinées par les vaccins COVID et répandent leur chair gluante sur les cultures alimentaires comme « engrais ».

Aujourd’hui, 20 États américains ont légalisé la pratique consistant à liquéfier les morts, à déverser la chair gluante des cadavres dans les égouts, à récolter les eaux usées sous forme de « boues biologiques » et à les épandre sur les cultures vivrières comme engrais.

(Voir la preuve absolue de cela dans les liens du gouvernement de l’État ci-dessous).

https://www.afinalwarning.com/520540.html

Bienvenue en 2021 en Amérique, où les morts sont liquéfiés et donnés en pâture aux vivants, presque comme une scène tout droit sortie de Matrix.

Comme LifeSiteNews le confirme maintenant,

https://www.lifesitenews.com/news/wisconsin-senate-approves-bill-to-dissolve-dead-bodies-dump-them-in-sewer

le Wisconsin est le dernier État américain à légaliser cette pratique, qui porte le nom trompeur de « crémation à l’eau ».

Mais elle utilise de la lessive comme ingrédient chimique qui ronge la chair humaine, la transformant en une substance gluante qui est lavée des os avec de l’eau de ville.

Cette « chair gluante » qui en résulte – souvent les restes de citoyens assassinés par des vaccins – est déversée dans le système d’égouts de la ville et combinée avec des excréments humains bruts, des déchets industriels légers, des produits d’hygiène féminine jetés dans les toilettes et d’autres déchets dangereux, puis transformée en « boue biologique » qui est chargée dans des camions et déversée dans des fermes agricoleq.

https://www.afinalwarning.com/519617.html

J’ai créé un long métrage entier qui documente ce processus, y compris l’interview d’un ancien scientifique de haut niveau de l’EPA qui a tenté de dénoncer cette pratique mais celui-ci a été menacé et détruit professionnellement par l’EPA. Ce film peut être visionné (gratuitement) sur Biosludged.com.

https://biosludge.news/

Ce scientifique, David Lewis, a même écrit un livre documentant tout cela, intitulé « Science For Sale ». Pour avoir tenté de dénoncer la pratique approuvée par l’EPA de la pollution massive des sols agricoles américains par les boues biologiques, David Lewis a été menacé par des hommes de main du gouvernement et privé de tout financement pour ses recherches environnementales sur les substances toxiques dans les sols.

Si vous pensiez que la « science » derrière la pandémie était folle, jetez un coup d’œil à la « science » criminellement folle que l’EPA utilise pour justifier la pollution massive des sols américains.

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR