La poudre d’alumine utilisée dans l’agroalimentaire.

L’apparition de l’aluminium dans l’alimentation (solide et liquide) est à l’origine de toutes les nouvelles maladies apparues après-guerre. (fibromyalgies, sclérose en plaques, Alzheimer, maladie de Crohn, cancers etc…)

L’aluminium ayant de nombreuses propriétés, les industriels de l’agroalimentaire l’utilisent comme additifs alimentaires, sous différentes formules chimiques : métal (E173), sulfates (E520 à E523), phosphates (E541) ou silicates (E554-555-556-559).

Sous ces formes, l’aluminium sert de conservateur dans les charcuteries, de levant dans les gâteaux, d’agent de blanchiment dans les pains et les farines, d’antiagglomérant dans le sel ou les poudres de lait pour bébé, de colorant dans les confiseries, etc…

Lors du traitement des eaux, des agents floculants à base de sels d’aluminium sont ajoutés, notamment pour éliminer les microorganismes dans l’eau et pour rendre l’eau plus claire et limpide. L’aluminium se lie alors aux particules organiques en suspension et forme des flocons qui s’agglomèrent et se déposent sous l’effet de la gravité.

Le sulfate d’aluminium Al2(SO4)3 et le chlorure d’aluminium AlCl3 sont les floculants les plus répandus parce qu’ils sont efficaces, relativement peu coûteux et que l’on peut se les procurer facilement.

Documentations :
Association ASEF
Article Sénat


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR

2 Comments

Les commentaires sont fermés.