Cogiito.com : L’Espagne propose une « loi sur la sécurité nationale » pour permettre au gouvernement de saisir des biens privés pendant toute « crise sanitaire déclarée »

Le gouvernement central espagnol réclame une nouvelle « loi de sécurité » qui obligerait les citoyens à renoncer « temporairement » à leurs droits et à leurs biens en cas de nouvelle « crise » de santé publique comme le coronavirus de Wuhan (Covid-19).

Bien qu’encore à l’état de proposition, la question inquiète les citoyens espagnols qui ont déjà vu leurs droits bafoués à cause du virus chinois. La prochaine fois, disent-ils, la tyrannie sera encore pire.

« Toute personne majeure sera obligée d’accomplir les ‘obligations personnelles’ requises par les autorités compétentes, suivant les directives du Conseil national de sécurité, lorsqu’un état de crise est déclaré en Espagne »

, rapporte le journal espagnol El País.

« Dans ce cas, tous les citoyens sans exception doivent se conformer aux ordres et instructions émis par les autorités. »

En raison de son imprécision, la proposition a le potentiel de donner au gouvernement espagnol un pouvoir illimité pour consacrer la tyrannie absolue la prochaine fois qu’un « virus » effrayant est annoncé par les médias grand public comme une menace.

Ils pourraient même essayer de le faire avec le « variant Delta », en forçant les citoyens espagnols à céder leurs terres et leurs maisons pour protéger tout le monde contre la dernière vague de germes chinois qui circule.

« Dans le cas où un état de crise est déclaré en Espagne (‘situation d’intérêt pour la sécurité nationale’ est le nom donné par la loi), les autorités peuvent également procéder à la réquisition temporaire de tout type de propriété, à l’intervention ou à l’occupation provisoire de celles qui sont nécessaires ou à la suspension de tout type d’activités », a poursuivi El País.

Le fascisme médical est la nouvelle religion mondiale

Une fois que les vaccins antigrippaux de Fauci auront propagé la variante COVID aux quatre coins du monde, les autorités espagnoles attendront dans les coulisses pour prendre le contrôle de toutes les propriétés privées restantes dans le pays.

https://www.naturalnews.com/2021-05-26-yes-covid-vaccines-are-spreading-variants.html

C’est en tout cas une possibilité dont parlent les médias grand public. Le gouvernement espagnol ira-t-il vraiment jusqu’à prendre le contrôle du peu de liberté qui subsiste après l’arrivée des personnes touchées par le COVID ?

Les représentants du gouvernement affirment que les personnes dont les biens sont confisqués lors de la prochaine « crise » finiront par recevoir une « compensation » pour leurs problèmes.

Cependant, le contrôle que le gouvernement prendrait dans le processus serait permanent, c’est-à-dire sans date d’expiration une fois la « crise » terminée.

Certaines régions d’Espagne, comme vous vous en souvenez peut-être, ont essayé de forcer les gens à porter des masques à l’extérieur pendant les premières « vagues » du virus chinois. Lorsque la prochaine vague arrivera, que feront-ils ensuite pour essayer de forcer le public à se conformer de manière dégradante aux mandats du gouvernement ?

La proposition, si elle est codifiée en loi, obligerait tous les citoyens, ainsi que toutes les entreprises privées et les entités juridiques, à « collaborer avec les autorités pour surmonter la crise », quelle qu’elle soit.

Le gouvernement affirme que la Constitution espagnole l’exige car elle stipule que « les Espagnols ont le devoir et le droit de défendre l’Espagne ».

La proposition exigerait également un « service militaire obligatoire » pour combattre la crise, en invoquant une prétendue « loi » contenue dans la constitution espagnole, selon laquelle il est du devoir des citoyens de se plier aux exigences du gouvernement « en cas de risque grave, de catastrophe ou de calamité publique ».

Tous les médias espagnols seraient également transformés « temporairement » en organes de propagande étatiques pour « défendre l’Espagne » dans une hypothétique situation de guerre.

« Parmi d’autres nouveautés, le projet prévoit l’obligation pour les médias de collaborer avec les autorités compétentes dans la diffusion d’informations à caractère préventif ou opérationnel », suggère un aperçu du projet.

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR