Cogiito.com – Les mondialistes accusent maintenant les RUSSES et le RACISME d’être responsables de « l’hésitation vaccinale ».

Après que l’administration Biden n’ait pas réussi à atteindre les objectifs de vaccination au 4 juillet fixés par les mondialistes, Biden a annoncé un nouveau plan visant à envoyer des agents du gouvernement au domicile des personnes non vaccinées pour lutter contre l’ »hésitation vaccinale » généralisée.

« Maintenant, nous devons aller communauté par communauté, quartier par quartier, et souvent faire du porte-à-porte – littéralement frapper aux portes pour apporter de l’aide aux personnes encore protégées du virus »,

a balbutié Biden dans sa déclaration.

L’objectif est de contraindre, de soudoyer et d’intimider chaque homme, femme et enfant pour qu’il soumette son esprit à une fausse autorité, afin que davantage de personnes renoncent à leurs droits et abandonnent leur dignité humaine en se soumettant à une expérience génétique mondiale qui s’est avérée destructrice et mortelle pour les vaccinés.

Les principes du consentement éclairé et de la confidentialité médicale sont attaqués comme jamais auparavant, alors que les gouvernements continuent à pratiquer la médecine illégalement, trompant le public avec la fraude médicale.

Et maintenant, dans la poussée vers une obéissance totale aux vaccins, les mondialistes blâment la RUSSIE et le RACISME pour « l’hésitation à la vaccination ». Ces messages ont déjà été publié dans la revue Nature . 

Cette propagande fait partie du plan désespéré des mondialistes pour manipuler et diviser, alors qu’ils continuent leurs crimes contre l’humanité.

Nature Journal affirme que les personnes non vaccinées sont agressives, alimentées par la désinformation russe

L’article de propagande de Nature s’intitule « Vaccins COVID : il est temps de faire face à l’agression anti-vax ». Le titre qualifie automatiquement les personnes non vaccinées d’« agressives » – éclairant des millions d’Américains pacifiques qui en ont assez d’être bombardés par la propagande vaccinale, qui en ont assez d’être poussés par la coercition vers les vaccins et les soi-disant « exigences en matière vaccinale ».

La propagande accuse également les services de renseignement russes de discréditer les vaccins occidentaux contre le covid-19. 

L’article déclare :

« Les enquêtes du département d’État américain et du ministère britannique des Affaires étrangères ont décrit comment les services de renseignement russes cherchent à discréditer les vaccins occidentaux contre le COVID-19. » 

L’article crédite le « président » Joe Biden pour avoir averti « les groupes de médias russes de mettre fin à leur agression anti-vaccin ». 

Cette tactique de propagande a également été utilisée par Joseph Goebbels dans l’Allemagne nazie pour ostraciser socialement une certaine classe de personnes et convaincre le public qu’ils sont des traîtres indésirables, une menace pour la nation.

Nature Journal affirme que les personnes non vaccinées sont alimentées par le «racisme»

L’article de propagande utilise des tactiques d’appâtage raciales usées pour dépeindre les «anti-vaccins» comme des racistes violents. La propagande militarisée essaie de retourner les vaccins conformes contre leur propre famille, amis et voisins, afin qu’ils continuent à soutenir la ségrégation des non vaccinés de la société.

La propagande déclare :

« De nombreux groupes d’extrême droite qui diffusent de fausses informations sur l’élection présidentielle américaine de l’année dernière font de même à propos des vaccins . L’article accuse les « groupes anti-vaccins » de cibler les communautés noires, citant un « documentaire anti-vaccin » qui vilipende les tests de vaccins COVID-19 chez les Afro-Américains. Ce documentaire, intitulé « Medical Racism » est sorti en mars 2021 ; il souligne le simple fait que l’industrie des vaccins cible les communautés noires. Imaginez que : quiconque signale l’acte flagrant de racisme médical et de profilage racial de l’industrie des vaccins est maintenant accusé d’être raciste !

Un article de la NPR de Junaid Nabi a tenté de dépeindre les non vaccinés comme des « privilégiés » dont l’hésitation vis-à-vis des vaccins est une gifle pour les enfants africains qui n’ont pas le même accès aux vaccins.

Partout dans le monde, des pays déshumanisent les non vaccinés, les profilent et les isolent des lieux publics. Un article de Forbes du 28 juin  intitulé

« No Shot, No Service : Abu Dhabi to Ban Unvaccinated People from Most Public Places »

célèbre cette ségrégation, vilipendant les « hésitants au vaccin » avec des termes comme « peste, rat ». Tout au long de l’histoire, cette ségrégation et cette déshumanisation ne se termine jamais bien. Les auteurs et co-conspirateurs de ce mal, ainsi que les hommes et les femmes de bien qui restent les bras croisés, seront finalement confrontés à l’affliction et à la colère spirituelles, et au châtiment de la justice.

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR

3 Comments

  1. Il est grand temps que tous ceux qui roulent pour l’état profond soient démasqué, et vite. Vous remarquerez que personne ne parle du P RAOULT POURQUOI? RICHARD BOUNTRY PHILIPPOT ETC… SONT TOUS À METTRE DANS LE MÊME SAC

  2. Ils sont forts pour dire des conneries, la gifle pour les enfants africains c’est de voir ses couillons chercher de l’eau dans des autres galaxies, sauf sur la terre…

Les commentaires sont fermés.