Cogiito.com – Un champignon de type « super-bactérie » se propage dans deux villes, selon les autorités sanitaires américaines, ainsi qu’en Inde…

Des épidémies ont été signalées dans deux hôpitaux de la région de Dallas et dans une maison de retraite de Washington. Les autorités sanitaires américaines ont déclaré jeudi qu’elles disposaient désormais de preuves de la propagation d’un champignon incurable dans deux hôpitaux et une maison de retraite.

Les épidémies de « superbactéries » ont été signalées dans une maison de soins infirmiers de Washington, D.C., et dans deux hôpitaux de la région de Dallas, ont indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies. Une poignée de patients souffraient d’infections fongiques invasives qui étaient imperméables aux trois principales classes de médicaments.

« C’est vraiment la première fois que nous commençons à observer un regroupement de résistances », les patients semblant contracter les infections les uns des autres, a déclaré le Dr Meghan Lyman, du CDC.

Le champignon, Candida auris, est une forme nocive de levure qui est considérée comme dangereuse pour les patients des hôpitaux et des maisons de retraite ayant des problèmes médicaux graves.

Il est le plus mortel lorsqu’il pénètre dans la circulation sanguine, le cœur ou le cerveau.

Les épidémies dans les établissements de soins de santé ont été déclenchées lorsque le champignon s’est propagé par contact avec les patients ou sur des surfaces contaminées.

La mucormycose est une infection très rare. 

Elle est causée par l’exposition à la moisissure muqueuse que l’on trouve couramment dans le sol, les plantes, le fumier et les fruits et légumes en décomposition. « Il est omniprésent et se trouve dans le sol et l’air et même dans le nez et le mucus des personnes en bonne santé », explique le Dr Akshay Nair, un chirurgien ophtalmologiste basé à Mumbai.

Elle affecte les sinus, le cerveau et les poumons, et peut être mortelle chez les personnes diabétiques ou gravement immunodéprimées, telles que les patients atteints de cancer ou les personnes atteintes du VIH/sida.

Les responsables de la santé ont tiré la sonnette d’alarme pendant des années au sujet de la superbactérie après avoir vu des infections dans lesquelles les médicaments couramment utilisés avaient peu d’effet. En 2019, les médecins ont diagnostiqué trois cas à New York qui étaient également résistants à une classe de médicaments, appelés échinocandines, qui étaient considérés comme une dernière ligne de défense.

Dans ces cas, il n’y avait aucune preuve que les infections s’étaient propagées d’un patient à l’autre – les scientifiques ont conclu que la résistance aux médicaments s’était formée pendant le traitement.

Les nouveaux cas se sont propagés, a conclu le CDC.

Ces cas ont été vus de janvier à avril. Sur les cinq personnes qui étaient totalement résistantes au traitement, trois sont décédées – à la fois des patients du Texas et une à Washington.

Lyman a déclaré que les deux sont des épidémies en cours et que des infections supplémentaires ont été identifiées depuis avril. Mais ces chiffres ajoutés n’ont pas été signalés.

Les enquêteurs ont examiné les dossiers médicaux et n’ont trouvé aucune preuve d’utilisation antérieure d’antifongiques parmi les patients de ces groupes. Les responsables de la santé disent que cela signifie qu’ils se propagent d’une personne à l’autre.

DES MÉDECINS FRANÇAIS AVOUENT QUE LES VACCINS NE SERVENT QU’À FABRIQUER DES ÉPIDÉMIES

https://videopress.com/embed/CwkNSWR1?preloadContent=metadata&hd=1

Il semble que ce fameux champignon puisse être une conséquence de ces odieuses et criminelles vaccinations, qui ne sont pas faites pour soigner mais bien pour rendre encore plus malades les millions de personnes inconscientes de ce drame humain.

Si le lecteur se souvient du film de Science Fiction Prometheus avec le sang noir prélevé par l’androïde sur un oeuf alien pour pratiquer des expériences génétiques, eh bien, nous y sommes, et ce champignon noir fait penser au sang noir des « architectes ».

L’Inde a signalé plus de 8 800 cas de « champignon noir » mortel dans une épidémie croissante de la maladie.

https://www.bbc.com/news/world-asia-india-57217246

L’infection normalement rare, appelée mucormycose, a un taux de mortalité de 50%, certaines n’étant sauvées qu’en enlevant un œil, le nez ou la machoire.

Mais ces derniers mois, l’Inde a vu des milliers de cas affectant des patients guéris et guéris du Covid-19 après vaccination.

Les médecins disent qu’il existe un lien avec les stéroïdes utilisés pour traiter Covid. Les diabétiques sont particulièrement à risque.

Les médecins ont déclaré à la BBC qu’il semblerait frapper 12 à 18 jours après la guérison de Covid.

Les États occidentaux du Gujarat et du Maharashtra ont signalé plus de la moitié des cas. 

Au moins 15 autres États ont signalé entre huit et 900 cas. Suite à l’augmentation des cas, les 29 États indiens ont été invités à déclarer la maladie une épidémie.

Les services nouvellement ouverts pour traiter les patients souffrant de la maladie dans tout le pays se remplissent rapidement, selon les médecins.

Nous pouvons être certains, sans en avoir avoir la preuve formelle, qui serait très difficile à fournir avec tous les mensonges de Big Pharma, et sans vouloir stigmatiser les naïfs toujours persuadés par la nécessité des vaccins COVID, qu’ils s’agit ici, d’un autre effet secondaire des vaccins, comme le décrivent très bien les médecins de la vidéo ci-dessus.

Étrangement, il n’est pas question des vaccins dans l’article, ni dans les articles évoquant cette nouvelle infection. Étrangement, les seules personnes touchées aux États-Unis sont des personnes âgées dans des maisons de retraites qui sont toutes vaccinées, à nouveau, personne ne souhaite évoquer ce détail d’importance.

De plus, même si 45 000 personnes en Inde est un chiffre angoissant pour le lecteur, nous devons le comparer à la population totale du pays qui est de 1 milliard 326 millions d’habitants, soit un pourcentage absolument minime qui ne nécessiterait même pas d’être évoqué, alors pourquoi affole-t-on la population avec ce nouveau mal en période COVID ?

Pour effrayer et pousser au mensonge de la vaccination, encore une fois ?

Nous vivons une époque formi…Diable!

L’article complet sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR