Liberté vaccinale ou non-assistance à peuples en danger !

Liberté vaccinale : êtes-vous devenus fous ? Je vois et j’entends des gens, parfois même des connaissances sur les réseaux sociaux, militer pour la liberté vaccinale. Donc si je comprends bien vous encouragez le libre choix pour se faire injecter ou pas un cocktail explosif qui fera de ces personnes des zombies, des « transhumains » en attendant tranquillement leur mort.

Puisque c’est de cela dont il s’agit. Il va falloir vous montrer raisonnable à présent car vous pourriez être accusés de non-assistance à personne en danger, voire de criminel. Comme le dit si bien l’expression vous avez « un pète au casque » ! Des gens sont morts pour vous apporter la vérité : médecins, scientifiques, présidents, n’oublions pas les victimes, cette liste n’est pas exhaustive.

Parce qu’il n’est pas possible de parler de libre arbitre quand il n’y a pas de consentement éclairé. Je vous recommande l’excellente vidéo de mon ami Philippe dans cette publication : Cogiito.com – Ils nous ont menti sur tout, y compris sur les PCR qui ne décèlent que le rhume et jamais le COVID.

Pour continuer cette explication, je vous invite à voir une autre vidéo : Alcyon Pléiades Conseillé – Vaccin, arme biologique ?

Enfin allez lire ma publication : Les têtes de gondoles vous manipulent ! Où vous comprendrez qu’il n’y a pas que le covid qui tue par la « vaccination ». Des millions de victimes ou de morts dans l’indifférence, quelle honte ! Croyez-vous qu’ils avaient la liberté de choisir ?

On ne peut pas parler de liberté quand on est manipulé ! On ne peut pas parler de liberté quand on rend 11 vaccins obligatoires. On ne peut pas parler de liberté quand on parle de passe sanitaire, de tests PCR qui ne détectent pas le covid. Ce covid-19 n’existe pas !

On ne peut pas parler de liberté quand on te prive de respiration avec ces masques en papiers bourrés de graphène ou autres saloperies. On ne peut pas parler de liberté quand depuis le jour de ta naissance : tu es en esclavage par un bout de papier qui ne te représente même pas.

On ne peut pas parler de liberté quand ton pays n’a plus de constitution et qu’il est sans doute la plus grande dictature du monde. Alors ne venez pas me parler de liberté quand vous n’affichez pas votre souveraineté (CLC ou pas). Quand vous obéissez à ces droits de l’homme et du citoyen qui ne sont qu’une belle fumisterie.

Oui bientôt nous serons libres avec l’aide de l’Alliance, mais surtout par notre propre détermination à connaître la vérité, toute la vérité, à défiler dans les rues, en blanc couleur de la paix. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir récupérer notre liberté !

Alors en ces temps difficiles, prenez bien soin de vous !

Giuseppe


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR