Cogiito – Le IRobot est en cours de réalisation chez Tesla, notre société est en plein bouleversement, bientôt l’ère des Robots ménager, à quand les Terminators ?

Introduction par Philippe A. Jandrok : Le public français en dehors des spécialiste connaissent mieux l’oeuvre cinématographique inspirée des extraordinaires nouvelles de l’auteur américain Philipp K Dick (16 décembre 1928 – 2 mars 1982),

génie visionnaire qui a dressé le futur de notre société à travers une oeuvre si exceptionnelle que La Library of America a publié trois collections de romans de K Dick et lui fait l’honneur de le reconnaitre comme un auteur classique incontournable de la littérature de Science Fiction, qui dépasse ce genre par une réflexion philosophique oh combien surprenante pour un homme né au début du XXe siècle nettement en avance sur son temps.

Une de ses plus célèbres adaptations est tirée de son roman distopyque “Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?” Réintitulé Blade Runner : Do Androids Dream of Electric Sheep ? 

Publié pour la première fois en 1968, il fut adapté au cinéma sous le titre de Blade Runner, l’année de sa mort, et remporta sous la direction de Ridley Scott, un succès international sans précédent. D’autres adaptations tels Total Recall adapté deux fois et l’extraordinaire Minority Report.

Blade Runner, l’incontournable

Total Recall, réalisé par Paul Verhoeven, en 1990

Total Recall, réalisé par Len Wiseman en 2012,

Minority Report, réalisé par Steven Spielberg en 2002

sont également des adaptations cinématographiques de son oeuvre. Mais K Dick n’est pas le seul à être adapté, Orson Scott Card avec la Stratégie Ender :

La Stratégie Ender, par Gavin Hood en 2013

et I, Robot inspiré d’un classique de la science-fiction, Les Robots d’Isaac Asimov, recueil de nouvelles paru en 1950.

I, Robot, réalisé par Alex Proyas en 2004

Un précédent film tirée de l’oeuvre d’Isaac Azimov, avait déjà été réalisé à partir de son oeuvre : L’Homme bicentenaire de Chris Columbus en 2000, avec un merveilleux Robin Williams, robot domestique qui rêve de devenir humain pour mourir.

Et Le Terminator, réalisé par James Cameron en 1984

Toutes ces adaptations des plus grands romans de Science Fiction, à la fois philosophiques et prophétiques, nous ont préparées à accepter ce que Tesla met en place aujourd’hui en relation étroite avec le Forum Économique Mondial dont le projet est de transformer l’homme en un être binaire à la fois humains et machine.

Ainsi, Tesla commence par un humanoïde, et demain on lui mettra un cerveau humain dans la carcasse comme dans RoboCop réalisé par Paul Verhoeven en 1988 :

Est-ce l’avenir qui nous est réservé par ces industriels ?

Philippe A. Jandrok

rédacteur en chef de cogiito.com

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a annoncé jeudi soir que le constructeur de voitures électriques se diversifiait et travaillait maintenant sur un « robot Tesla » humanoïde – un analyste qualifiant le projet de « casse-tête qui agitera davantage les investisseurs ».

https://nypost.com/2021/08/20/elon-musk-unveils-humanoid-tesla-bot/

Le robot pourra transporter 45 livres et soulever 150 livres, selon Musk.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a annoncé que le constructeur de voitures électriques se diversifiait et travaillait maintenant sur un « robot Tesla » humanoïde – un analyste qualifiant le projet de « casse-tête qui agitera davantage les investisseurs ».

Musk a fait cette annonce lors de l’événement AI Day de l’entreprise, que Tesla organise dans le but de recruter “les meilleurs talents en IA”, a déclaré Musk précédemment.

L’entrepreneur technologique méga-milliardaire a déclaré qu’un prototype du robot de 5 pieds 8 pouces (1,55m) et 125 livres (56,57kg) pourrait être prêt dès l’année prochaine.

“Cela va essentiellement commencer à faire face à un travail ennuyeux, répétitif et dangereux”,

a déclaré Musk lors de l’événement aux côtés d’un acteur vêtu d’une combinaison moulante conçue pour ressembler au robot Tesla. 

« Quel est le travail que les gens aimeraient le moins faire ? »

Musk n’a pas précisé quand ni à quel prix le bot pourrait être vendu à des particuliers ou à des organisations, mais a insisté sur le fait qu’il aurait un impact « profond » sur l’économie en réduisant les coûts de main-d’œuvre.

“Mais pas pour le moment car ce robot ne fonctionne pas”, a noté Musk, insistant néanmoins sur le fait qu’”à l’avenir, le travail physique sera un choix”.

Musk dit le robot qui porte le nom de code « Optimus », utilisera les mêmes puces et capteurs que le logiciel de pilotage automatique de Tesla, qui a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des législateurs et des régulateurs fédéraux .

Musk n’a pas précisé quand ni à quel prix le bot pourrait être vendu à des particuliers ou à des organisations.

«Nous fabriquons les pièces qui seraient utiles pour construire un robot humanoïde, nous devrions donc probablement le faire. Si nous ne le faisons pas, quelqu’un d’autre le fera – et nous voulons nous assurer que c’est sûr », a déclaré Musk.

Le robot pourra transporter 20,41kg et soulever 68,04kg, a déclaré Musk, ajoutant qu’il pourra courir 8,05 kmpar heure. Il a déclaré que la machine sera conçue de manière à ce que les humains la maîtrisent facilement.

“Parlez-lui et dites:” s’il vous plaît, prenez ce boulon et attachez-le à une voiture avec cette clé “, et il devrait être capable de le faire”, a déclaré Musk. « « Veuillez aller au magasin et me procurer les produits d’épicerie suivants. » Ce genre de chose. Je pense que nous pouvons le faire.

Le dévoilement du bot est la dernière démonstration de sens du spectacle de Musk, mais le milliardaire a le don de se fixer des objectifs ambitieux, en particulier lorsqu’il s’agit de projets d’apprentissage automatique.

Le prototype mesure 5 pi 8 po et 125 livres.

Lors d’un événement “Autonomy Day” en 2019, Musk a déclaré que la société aurait 1 million de “robotaxis” autonomes sur la route d’ici 2020 – mais de telles voitures n’ont pas encore été produites.

VOIR ÉGALEMENT

https://nypost.com/2021/08/19/tesla-rocked-by-months-long-delivery-delays-report-says/

Malheureusement, comme nous l’avons vu avec l’axe robotique et d’autres futurs projets de science-fiction pour Musk, nous considérons ce Tesla Bot comme un casse-tête absolu qui agitera davantage les investisseurs à un moment où la rue montre une inquiétude croissante concernant la concurrence croissante des véhicules électriques et les problèmes de sécurité pour Tesla », a déclaré vendredi Dan Ives, directeur général de Wedbush Securities.

“Bien que nous apprécions la vision technologique à plus long terme de Musk, un Tesla Bot n’est pas ce que les investisseurs veulent voir”, a-t-il ajouté.

Ives a déclaré que Tesla avait un certain nombre de problèmes sur lesquels se concentrer, notamment la sécurisation de son approvisionnement en puces électroniques qui a entravé la production mondiale de nouvelles voitures et aurait entraîné des retards de plusieurs mois dans les livraisons de Tesla .

Il a également déclaré que la société devait faire face à un examen minutieux de ses fonctionnalités de pilote automatique et à la croissance de sa position sur le marché chinois des voitures électriques.

Ives a néanmoins maintenu la note de surperformance de son entreprise sur l’action Tesla et a réitéré son objectif de cours de 1 000 $ sur 12 mois, ce qui implique une hausse de près de 40 % sur la base du cours de clôture de jeudi.

L’article original sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR