Cogiito – Courrier des lecteurs : Retraite forcée

Bonjour, je tiens à témoigner sur votre média indépendant (un concept si rare hélas en 2021) de l’exactitude absolue de vos sources. Bien malgré moi je me trouve mêlé à ce drame local autant que national et planétaire.

Exerçant la médecine générale à Saint François depuis 45 ans, j’ai dû prendre une retraite quasi forcée le 1° juillet 2020, afin de continuer de respecter le code de déontologie sur lequel j’ai prêté serment en 1976 à Paris

“je jure de porter à mes patients les meilleurs soins possibles en mon âme et conscience”.

Ceci n’étant plus possible depuis que Mme Buzin puis Mr Veran, relayés avec zèle par la directrice locale de l’ARS et le préfet, ont décidé arbitrairement et brutalement de m’interdire de respecter ce devoir de tout médecin par une succession d’abus de pouvoir jamais vus depuis le Régime collabo de Vichy.

Mon désarroi fut à son comble quand je dus constater que malgré les preuves scientifiques et les trop rares lanceurs d’alerte de l’époque, la totalité de mes confrères participant à un groupe de pairs sur les communes de Saint François, Le Moule, Sainte Anne et Le Gosier restèrent sourds à mes mises en garde, asphyxiés par la propagande d’état qui faisait déjà rage, et me taxèrent de “complotisme” selon la formule qui depuis a fait florès sous la pression politico-médiatique que l’on sait.

Seul, mon respecté confrère et ami le Dr Floch a courageusement résisté et prescrit à ses patients et avec un succès total les traitements “interdits”, qui lui ont valu cette convocation à l’ordre suite à des dénonciations par des confrères et des pharmaciens aussi stupides que lâches et collabos

2021 sent bien mauvais et l’Ordre créé sous Pétain reste fidèle à son héritage…

Voilà la véritable situation aux Antilles, “le calme règne à  Valparaiso“, et la loi s’applique sans intelligence, comme en métropole.

Seule note rassurante, la comparution du Dr Floch ne s’est pas traduite par une interdiction d’exercer, bien soutenu par une très belle foule de manifestants et de syndicats, les guadeloupéens perdant chaque jour un peu plus d’illusions et de confiance en ce gouvernement illégitime et criminel, auquel il sera bientôt demandé des comptes, et pas qu’aux Antilles.

Merci pour le remarquable travail de vérité que vous poursuivez,

“kimbé red, pa moli !”

Jean-Charles J

L’article original sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR