Cogiito – À travers l’Amérique, les salles d’urgence sont INONDÉES de patients souffrant d’insuffisance cardiaque aiguë et de symptômes débilitants… les médias affirment que cela n’a rien à voir avec les vaccins contre le covid

Par Ethan Huff : La National Public Radio (NPR) est sidérée par l’augmentation importante des admissions aux urgences aux États-Unis. Même s’il est douloureusement évident que les Américains “entièrement vaccinés” tombent malades en masse, la NPR met tout cela sur le compte du mystère – ou peut-être sur quelque chose d’effrayant puisque Halloween est dans quelques jours.

À Lansing, dans le Michigan, par exemple, l’hôpital Sparrow voit une foule de patients très malades qui doivent être alignés sur des brancards dans les couloirs de l’établissement en raison d’un manque de lits disponibles.

“C’est difficile à regarder”, a déclaré Tiffani Dusang, directrice des soins infirmiers de la salle d’urgence.

“Je me sens toujours très, très mal quand je marche dans le couloir et que je vois que les gens souffrent ou ont besoin de dormir ou de calme. Mais ils doivent être dans le couloir avec, comme vous pouvez le voir, 10 ou 15 personnes.”

Au début de la “pandémie” de coronavirus de Wuhan (Covid-19), bien avant que les prétendus “vaccins” ne soient mis à disposition dans le cadre de l’opération “Warp Speed”, l’hôpital Sparrow était relativement normal. Mais une fois que les vaccins se sont répandus, les malades ont commencé à affluer.

Il s’avère que la plupart des hôpitaux américains étaient aussi vides que possible avant la diffusion des vaccins.

Ce n’est qu’après que les injections aient été largement distribuées que les hôpitaux du pays ont commencé à être inondés de nouveaux patients.

Une fois que les Boosters du président Biden se retrouvent dans les bras des gens, tout le système de santé pourrait s’effondrer à cause de tous les patients malades qu’ils créent.

Les médecins et les infirmières disent que la gravité des maladies des patients est très variable. Certains patients se plaignent de douleurs abdominales tandis que d’autres ont des difficultés à respirer.

Il y a également de nombreux caillots sanguins, qui sont devenus monnaie courante chez les personnes à qui l’on a injecté la protéine de pointe de l’arme biologique déguisée en “médicament” à travers les vaccins.

On observe également une augmentation du nombre de patients souffrant d’accidents cardiovasculaires, de suicides ratés, de défaillances aiguës d’organes et de toute une série de symptômes débilitants. Beaucoup de ces patients ne peuvent plus travailler et ont du mal à passer la journée.

S’ils avaient tenté leur chance avec le virus chinois sans se faire injecter, ils se porteraient probablement très bien. Mais parce qu’ils ont écouté Tony Fauci, ils souffrent maintenant énormément des effets indésirables induits par le vaccin.

Pas une seule fois dans le long article de NPR sur ce phénomène, le mot “vaccin” n’est mentionné. Faites une recherche de mots par vous-même : Vous verrez qu’il ne fait même pas partie de l’équation, alors qu’il est le principal coupable.

À l’approche de la saison hivernale aux États-Unis, les admissions à l’hôpital ont augmenté de près de 20 %, selon le rapport, alors qu’elles avaient diminué pendant l’été, lorsque les gens profitaient de la chaleur et du soleil.

Cela suggère qu’une fois que l’hiver battra son plein, il sera sombre en matière de santé publique.

“C’est un indicateur précoce que ce qui se passe dans les urgences, c’est que nous voyons plus de cas aigus que nous ne l’étions avant la pandémie”, a déclaré Caleb Cox, un scientifique des données à l’Epic Health Research Network.

“Même si les volumes globaux reviennent à la normale au cours de l’été, nous constatons que les affections les plus aiguës restent supérieures à la normale pré-pandémique,

tandis que les affections moins aiguës restent inférieures à la normale pré-pandémique.”

Au fur et à mesure que les Boosters du président Biden sont déployés, nous nous attendons à ce qu’une autre vague de problèmes de santé aigus émerge et que les hôpitaux soient encore plus submergés de patients malades et entièrement vaccinés.

Des millions de vies sont détruites par les vaccins contre la grippe de Fauci.

L’article original sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR