Le CDC admet qu’ils n’a aucune trace d’une personne non vaccinée ayant propagé le Covid après s’être rétablie du Covid.

Par Cristina Laila : Les avocats sentent le sang dans l’eau. En réponse à la demande d’un avocat en vertu de la loi sur la liberté d’information, le CDC a admis qu’il n’avait aucune trace d’une personne non vaccinée ayant propagé le Covid après s’être rétablie.

En septembre, un avocat new-yorkais a déposé une demande en vertu de la loi sur la liberté d’information (FOIA) pour obtenir « des documents reflétant tout cas documenté d’une personne qui n’a jamais reçu de vaccin Covid-19 ; a été infectée par le Covid-19 une fois, s’est rétablie, puis a été infectée à nouveau ; et a transmis le CoV-2 du SRAS à une autre personne lorsqu’elle a été réinfectée ».

Le CDC a répondu : « Une recherche dans nos dossiers n’a pas permis de trouver de documents relatifs à votre demande. Le Centre des opérations d’urgence (EOC) du CDC a fait savoir que ces informations ne sont pas recueillies. »

Une étude portant sur les réponses des lymphocytes T chez les convalescents de Covid-19, publiée au début de l’année, a révélé que l’immunité naturelle offre une meilleure protection contre le virus chinois que la vaccination.

L’immunité naturelle ne rapporte rien à Big Pharma, c’est pourquoi le régime Biden et le CDC n’en parlent jamais.

Source


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR