Un important responsable israélien de la santé : Les vaccinés représentent 95 % des hospitalisations graves et 85 à 90 % des nouvelles hospitalisations liées à la maladie (mise à jour)

Mise à jour du 24 novembre – Attaché de presse du Premier ministre israélien : « Les personnes vaccinées meurent maintenant, et vont à l’hôpital très malades. »

L’article original du 8 août commence ici :

« Faites confiance à la science ».

Cette semaine, le Dr Kobi Haviv, directeur médical du principal centre de soins respiratoires d’Israël, a rejoint la chaîne 13 News du pays pour partager une mise à jour extrêmement préoccupante concernant les cas de percée parmi les vaccinés.

Selon le Dr Haviv, les vaccinés représentent 85 à 90 % de toutes les nouvelles hospitalisations et 95 % des cas « graves » au centre médical Herzog de Jérusalem.

Il explique comment un seul patient infecté peut propager le virus à « un grand nombre de personnes » et que cela ne se produit pas seulement « ici ou là », mais fréquemment.

Regardez la vidéo ici :

Selon leurs responsables de la santé, la majorité des Israéliens ont été entièrement vaccinés, y compris 85 % de ceux qui sont éligibles. Sur les 9,3 millions de citoyens estimés, 5,8 millions ont reçu au moins une injection et 5,4 millions sont entièrement vaccinés.

Bien que la plupart d’entre eux aient pris le vaccin, le pays a connu un pic rapide de cas qui s’est traduit par un nombre de résultats positifs quotidiens supérieur à celui enregistré le même jour l’année dernière. Jeudi, 3 843 nouveaux cas ont été enregistrés.

Le ministère israélien de la santé a utilisé ces données pour justifier le renforcement des restrictions de son passeport vaccinal autoritaire.

Après leur vote d’urgence de jeudi, les citoyens doivent désormais fournir une preuve de vaccination, un test positif ou la preuve qu’ils ont récemment récupéré du virus pour participer à la plupart des activités intérieures et extérieures.

Cela inclut les salles de sport, les restaurants et les parcs. Les synagogues et les lieux de culte étaient initialement inclus dans les restrictions élargies, mais ils ont été retirés à la dernière minute.

Les observations du Dr Haviv, combinées au taux de vaccination élevé, confirment davantage le récent reportage de Gateway Pundit sur l’inefficacité totale du vaccin contre la propagation du virus.

Qui sont les véritables « super-épandeurs » ?

Même si le nombre de cas positifs a atteint les niveaux de l’année dernière, il ne s’est pas traduit par le même nombre d’hospitalisations. En fait, le nombre de personnes admises à l’hôpital a diminué de près de la moitié.

Les médias d’information falsifiés tentent d’attribuer au vaccin la raison pour laquelle le virus n’est plus aussi dangereux qu’il l’était auparavant, mais cette évolution est probablement due à l’utilisation plus précoce et plus fréquente de meilleurs traitements contre le virus, comme l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine.

Un autre médecin israélien de haut niveau, Eitan Werthein, résume dans le Jerusalem post l' »efficacité » de ces vaccins précipités et ce à quoi nous pouvons nous attendre, alors que tant de personnes ont pris la piqûre :

« Nous allons nous retrouver au même endroit qu’il y a un an. Nous sommes sur la même route. »

Source: TheGatewayPundit.com


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR