Cogiito – HOLOCAUST VACCINAL : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dit qu’elle envisage d’imposer des “vaccins” contre le COVID à toute l’Europe

Par Ethan Huff : Ursula von der Leyen, qui dirige la Commission européenne, exhorte les États membres de l’Union européenne (UE) à “réfléchir” à l’introduction de politiques de “vaccination” obligatoire contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) pour tous les citoyens (à l’exception des “migrants”, probablement).

Lors d’une conférence de presse, Ursula s’est plainte du fait qu’environ 33 % des citoyens de l’UE n’ont pas encore reçu les injections infectées par l’avortement, proposant une politique d’”approche commune” entre les 27 pays européens membres de l’UE.

“UN TIERS DE LA POPULATION EUROPÉENNE N’EST PAS VACCINÉ”, A DÉPLORÉ URSULA. “IL Y A 150 MILLIONS DE PERSONNES. C’EST BEAUCOUP.”

Ursula a poursuivi en suggérant que ce tiers pourrait être contraint de recevoir les injections si seulement davantage de dirigeants imposaient le type de fascisme qu’elle espère voir se répandre à partir de pays comme l’Autriche et l’Allemagne, où cela se produit maintenant déjà.

JE PENSE QU’IL EST COMPRÉHENSIBLE ET APPROPRIÉ DE MENER CETTE DISCUSSION SUR LA FAÇON DONT NOUS POUVONS ENCOURAGER ET POTENTIELLEMENT PENSER À LA VACCINATION OBLIGATOIRE AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE“, A POURSUIVI URSULA.

“Cela nécessite une discussion, cela nécessite une approche commune. C’est une discussion qui, selon moi, doit être menée. C’est une pure compétence des États membres – il ne m’appartient donc pas de donner une quelconque recommandation.”

Afin de ne pas être qualifiée de dictatrice, Ursula a insisté sur le fait qu’il ne s’agit que de sa “position personnelle”, mais qu’elle devrait néanmoins être adoptée par ceux qui sont en dessous d’elle sur le totem du leadership.

“Nous avons des vaccins qui sauvent des vies, mais ils ne sont pas utilisés de manière adéquate partout”, a-t-elle poursuivi. “Cela représente un coût énorme pour la santé”.

Les mondialistes veulent que toute l’Europe se fasse injecter de force du “covid”.

C’EST LA MÊME URSULA QUI A FAIT PRESSION POUR DES “PASSEPORTS VACCINAUX” À L’ÉCHELLE DE L’UE EN JUIN DERNIER, AFFIRMANT QUE CEUX-CI SERAIENT LE TICKET DE RETOUR À UNE “NOUVELLE NORMALITÉ” ROUVERTE POUR L’EUROPE.

Ursula estime personnellement que “la vaccination complète et les rappels offrent la plus forte protection contre le covid actuellement disponible”. Et nous savons tous que les opinions personnelles des reptiliens deviennent souvent des “lois” à la pointe du fusil contre des populations entières.

C’est une “course contre la montre”, a poursuivi Ursula, en faisant référence à la nouvelle variante Moronic (Omicron) qui, selon les médias grand public, se répand parmi les “entièrement vaccinés”.

“Les scientifiques nous disent que nous devons faire tout notre possible pour tirer le meilleur parti du temps dont nous disposons jusqu’à ce que nous ayons des certitudes sur les caractéristiques de transmissibilité et de gravité d’Omicron”, a-t-elle encore blablaté.

“Se préparer au pire, espérer le meilleur.”

Dans un communiqué de presse joint, Ursula a affirmé que la nouvelle variante de Moronic pourrait potentiellement dévaster le continent européen, le qualifiant de “vraisemblablement très contigu.”

L’UE, poursuit-elle, est en train de “renforcer” son programme d’injection de covidés, ainsi que d’investir dans les traitements, d’améliorer la surveillance et la prévention et de renforcer notre solidarité mondiale.”

“Dans l’intervalle, a poursuivi Ursula, je réitère mon appel urgent à chacun d’entre vous : faites-vous vacciner, faites-vous rappeler et suivez les règles pour vous protéger.”

Afin d’atteindre les objectifs fixés lors du récent sommet du G20, les mondialistes affirment qu’au moins 70 % de la planète entière devra être entièrement vaccinée contre la grippe de Fauci en 2022.

Pour y parvenir, Ursula et d’autres veulent que les non-vaccinés soient punis, soit par des lockdowns, des restrictions de voyage ou la privation de pouvoir entrer dans les magasins, y compris ceux qui vendent des produits d’épicerie.

Ursula doit expliquer ses communications et ses accords secrets avec Pfizer, et pourquoi elle a contracté près de deux milliards de “vaccins” Pfizer pour soi-disant 400 millions de personnes bien avant qu’elles n’aient affiché le récit des “variantes et des rappels””, a écrit un commentateur de LifeSiteNews.

Vous trouverez d’autres informations sur le variant OMICRON à l’adresse suivante

Pandemic.news.

L’article original sur :

Cliquez sur l’image ou sur le lien au-dessus !

Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR