Un cardiologue de renom : Il existe un complot mondial visant à supprimer les traitements précoces du COVID

Lors d’un récent entretien avec Joe Rogan, le Dr Peter McCullough a expliqué que, dès le début de la pandémie de Covid-19, il y a eu un effort concerté pour susciter la peur et dissimuler un protocole de traitement précoce de la maladie afin de justifier les mesures de confinement et les vaccins. Il a averti qu’il existe un complot mondial intentionnel visant à supprimer les traitements précoces du COVID.

M. McCullough, ancien vice-chef du service de médecine interne du Baylor University Medical Center et professeur à la Texas A&M University, est l’un des auteurs de recherches les plus cités dans son domaine – et a témoigné devant le Sénat américain en novembre 2020. Depuis qu’il s’est prononcé contre la réponse officielle à la pandémie, M. McCullough a fait l’objet d’un examen approfondi de la part de la gauche pour avoir diffusé des « informations médicales erronées » sur la pandémie.

Il a également fait la lumière sur les événements cardiaques liés aux vaccins dans un article récent cosigné avec le Dr Jessica Rose, virologue et épidémiologiste au Canada, qui a examiné les données du US Vaccine Adverse Event Reporting System.

Avant de passer à l’interview de M. Rogan, regardez le témoignage de M. McCullough en mars 2021 devant la commission sénatoriale de la santé et des services sociaux du Texas pour mieux comprendre sa position :

Pensez à activer les sous-titres en français

Ce qui nous amène à l’entretien de McCullough avec Joe Rogan – où il a déclaré qu’il y a eu un effort mondial pour supprimer les premiers traitements Covid-19.

« Il me semble que, très tôt, il y a eu une suppression intentionnelle, très complète, du traitement précoce afin de promouvoir la peur, la souffrance, l’isolement, l’hospitalisation et la mort« , a-t-il déclaré. « Et c’était complètement organisé et intentionnel afin de faire accepter, puis de promouvoir la vaccination de masse. »

« Aux États-Unis, seuls environ 500 médecins comprennent vraiment ce qui se passe… et il y en a environ un million », a-t-il ajouté.

Regardez :

Pensez à activer les sous-titres en français

Auparavant, le principal médecin à qui l’on doit l’amélioration du traitement précoce du COVID-19 a déclaré lors d’une conférence que le but des campagnes de transmission des vaccins est de « contrôler et de tuer une grande partie de notre population sans que personne ne soupçonne que nous avons été empoisonnés ».

« Les décès qui sont censés suivre les vaccinations ne pourront jamais être imputés au poison. Ils seront trop divers, ils seront trop nombreux, et ils se produiront dans un laps de temps trop large pour que nous puissions comprendre que nous avons été empoisonnés », affirme le Dr Shankara Chetty.

Pendant ce temps, des activistes accusent de crimes contre l’humanité et de génocide des fonctionnaires britanniques et les personnalités les plus puissantes du monde de la santé comme Bill Gates et le Dr Fauci, en citant toute une série de statistiques sur les effets des « vaccins » et des politiques du COVID.

Un autre tribunal de trois juges au Pérou a statué que la pandémie de COVID-19 a été lancée par les milliardaires Bill Gates, George Soros et Rockefeller. Malgré cette décision, les « fact-checkers » ont conclu que le tribunal péruvien n’avait aucune preuve pour rendre un tel jugement en citant les déclarations de l’OMS et du CDC qui ont perdu toute crédibilité.

Source : GreatGameIndia.com


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTR