Dr. Schavi – L’énergie cosmique élevée continue

La magnétosphère de notre planète montre aujourd’hui, vendredi 15 juillet 2022, que des vents solaires lents, moyens et rapides en interaction envoient dans notre royaume des ondes de plasma à particules denses fortement activées, souvent appelées « ondes de choc ».

Les vents se déplacent à 550,8 km/s à 10:08 AM (EDT), et les comptes de neutrons sont en statut « élevé ».

Pression de la magnétosphère 15 juillet 2022

Une éruption solaire de classe « M.2 » a été déclenchée hier après-midi à 16 h 48 (HAE) après une éruption de classe « M.1 ».

D’autres éruptions de classe « M » sont attendues aujourd’hui et pendant le week-end, car notre soleil est déjà crépitant avec un potentiel d’éruptions de classe « M ». Un total de 133 taches solaires est actuellement détecté.

Un tremblement de terre de 5,8 a eu lieu au Vanuatu, une nation de l’océan Pacifique Sud composée de 80 îles.

Un total de 118 tremblements de terre de « 1,0 » ou plus se sont produits sur notre planète au cours des dernières 24 heures.

Les mises à jour de l’ADN et des enregistrements cellulaires se poursuivent alors que ces événements cosmiques de grande puissance se produisent constamment et avec une puissance de plus en plus grande.

Tremblement de terre de M5,8 au Vanuatu

Nous sommes dans un nouveau « Maintenant » que même la science dominante trouve difficile à analyser uniquement du point de vue du cerveau gauche.

Les hémisphères droit et gauche du cerveau humain doivent travailler ensemble afin de comprendre pleinement les événements mystiques qui surviennent souvent dans le cosmos régi par une HAUTE INTELLIGENCE qui est connue sous de nombreux noms et formes.

Indépendamment de ces nombreux noms, il s’agit de la SOURCE – la PRESENCE INFINIE de tout ce qui est connu et inconnu de l’humanité et d’autres êtres dans d’autres domaines planétaires.

Il ne peut être rivalisé, et ceux qui essaient de le faire en subissent les conséquences. Cependant, nous ne devons pas craindre la SOURCE.

En fait, dans le texte sacré connu sous le nom de SAINTE BIBLE, il y a une erreur dans le passage qui dit que nous devons « craindre » Dieu.

Dans l’original araméen et hébreu, le mot qui est mal traduit par « peur » devrait être traduit par « crainte ».

Être dans la « crainte » de quelque chose, c’est être dans la « stupéfaction » ou l' »admiration » de cette chose.

Il est sage d’étudier diverses langues anciennes afin que notre exégèse des livres saints puisse être comprise avec plus de précision.

Une autre erreur est le verset qui dit « Et Dieu dit ‘Que la lumière soit' ».

La traduction correcte est : « Et Dieu dit ‘Que la lumière soit en moi ! « . Remarquez la différence.

Dans la première phrase, il est dit que la « LUMIÈRE » existait déjà et que Dieu l’appelait dans le domaine cosmique comme si c’était quelque chose d’extérieur à Dieu…. Dans la deuxième phrase, il est dit que Dieu EST la LUMIÈRE.

Lorsque nous permettons à la Science de l’Esprit – dans ses différents titres – de nous guider, nous pouvons parvenir à la CONNAISSANCE SUPÉRIEURE qui est nécessaire dans les ères à venir, lorsque les capacités de l’humanité seront accrues, comme elles le sont déjà dans ce « Maintenant » où elles commencent à être « téléchargées ».

Connaissance supérieure

Sans une connexion à la SOURCE, cependant, ce qui est « téléchargé » peut être confus, et les choix faits avec le libre arbitre peuvent être imprudents. En d’autres termes, chacun a l’occasion de s’élever en fréquence et en conscience.

Cependant, le processus n’est pas automatique. Au fur et à mesure que les « téléchargements » arrivent, une acclimatation est nécessaire car nous recevons la LUMIÈRE, qui, comme la plupart des gens le savent maintenant, arrive avec des activations physiques, émotionnelles et mentales.

Au fur et à mesure que nous nous élevons, les activations deviennent plus faciles à gérer.

Alors que nous chevauchons les « vagues » sur la « MER DE LA SOURCE » au cours de ce week-end et dans les jours à venir de l’ère du « Maintenant », soyez priants et méditatifs en fonction de votre chemin individuel.

Les « vagues » sont de plus en plus hautes, et nous devons devenir des experts pour être des « SURFEURS DE LA LUMIÈRE » – ne pas éviter les hautes vagues, mais plutôt travailler avec elles.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.