Lev – Opération 4ème univers partie 9

Avec l’avènement du Jour Cosmique en 2023-2024, la manifestation de l’Absolu dans l’Univers Local va augmenter. Son but est d’aider toutes les formes d’intelligence existantes à devenir semblables à l’Absolu.

Afin qu’elles puissent détenir Sa plus petite particule non déformée et assimiler la Lumière absolue, c’est-à-dire l’environnement dans lequel Elle règne en maître.

Lumière absolue

Dans ce but, le Plérôme a déjà été restructuré. Aujourd’hui, il possède un Eon Absolutisé, qui peut accepter sans faille la Manifestation de l’Absolu. Les Co-Créateurs Suprêmes ont également subi une transformation. Ils sont maintenant tous à 100% de la substance de l’Absolu.

Les Hiérarques du Plérôme entreprennent la création d’une version de l’homme, ou plutôt de ses Monades, semblable à l’Absolu. Il s’agit d’une forme hybride, dont la partie « supérieure » est indifférenciée et non-manifestée, et dont la partie inférieure se trouve dans des dimensions inférieures.

Un noyau unique d’une telle Monade hybride a été créé et testé dans les circonstances réelles de la 3D sur les membres de l’équipe au sol. Pour ce faire, les Co-Créateurs ont introduit les noyaux de cet hybride dans leurs Monades. Les guerriers de la lumière ont pu les maintenir dans les deux états décrits simultanément pendant un court moment.

Le test a dû être arrêté. Le problème principal est que les corps 3D sont incompatibles avec une telle Monade. Ils ne peuvent pas supporter de telles charges pendant une longue période.

Les étapes importantes sur la voie du 4ème Univers Local, comme DNI l’a raconté dans les parties précédentes, ont été la création d’un Eon Absolutized entre la limite supérieure du Plérôme et l’Absolu, et la réduction du niveau d’entropie. En outre, les Co-Créateurs ont transformé la matrice de la matière de l’Univers. Son Logos est maintenant constitué d’atomes d’une nouvelle substance primaire, comme unité de référence, ayant la forme d’une Fractale Absolue.

Fractale absolue

Les nouvelles qualités de la substance de l’Univers Local ont finalement « mis fin » au phénomène du karma en tant que mutation critique de la Lumière ou de la matière. Désormais, après la transformation, cette dernière est autoguérisseuse et résistante à toute déformation. Même théoriquement, son morphing karmique est impossible. Le maximum de mal qui puisse lui arriver est la déformation asymétrique d’une fractale.

Pour débarrasser le Multivers de l’Univers Local de l’entropie, les Co-Créateurs font passer toute la substance de l’Univers par la Matrice d’un nouvel atome. Ainsi, la matière a acquis une qualité de référence et une structure fractale idéale.

Ensuite, les Co-Créateurs effectuent un « tunneling des densités ». À l’intérieur des dimensions de l’Univers Local, des niveaux les plus élevés aux plus bas, ils ont construit des tunnels spéciaux de communication de transport, comme des autoroutes, le long desquels il sera possible de se déplacer librement dans toutes les dimensions du Multivers. Ils seront également utilisés par le principal trafic d’information du 4ème Univers.

Tunnel

Mais la véritable percée a été la suppression de la première barrière de protection entre l’Absolu et l’Eon Absolutisé dans le Plérôme, en dessous duquel notre Univers Local s’étend bien au-delà.

Il existe au total trois barrières de sécurité échelonnées de ce type, qui se différencient par leur différenciation, jusqu’au maximum. Si la première, la plus basse, peut être franchie dans un état partiellement différencié, la dernière, la troisième, est à 100% non différenciée. Il s’agit d’une défense insurmontable contre la pénétration dans l’Absolu.

Auparavant, les guerriers de la lumière pensaient qu’il ne s’agissait pas d’une barrière, mais de l’Absolu lui-même, de sa manifestation inférieure. Après avoir supprimé le premier tampon de sécurité, il est devenu clair qu’il s’agissait d’une barrière derrière laquelle se trouvent des éons en 14D et plus, remplis de formes de Lumière Absolue et d’Intelligence Absolue. Et il y en a un grand nombre, où l’Absolu lui-même règne…

Après qu’Il ait progressivement et systématiquement supprimé le bloc de matière indifférenciée entre Ses Eons et notre monde, la Lumière de l’Absolu s’est littéralement déversée dans l’Univers Local depuis Ses royaumes, auparavant fermés. C’était comme la rupture d’un barrage.

Comme la rupture d’un barrage

Il s’agissait d’une vague, et non d’un flux constant, provenant des Eons absolus les plus bas (les plus proches de nous). Ils sont hétérogènes et diffèrent par l’intensité de la vibration de la Lumière : minimale en bas, et maximale à leurs sources.

Au début, la tâche principale des Co-Créateurs Suprêmes était de supporter cette Lumière, et non de la déformer. Et ils s’en sont acquittés avec brio.

Ensuite, par la Volonté de l’Absolu, un segment petit mais stable de la réalité commune fut créé, unifiant le haut du Plérôme et le bas des Mondes de l’Absolu, sans la barrière de la matière indifférenciée.

C’était comme une tempête, avec des jets d’énergies violents, semblables à des milliards d’explosions de bombes nucléaires, qui se heurtaient les uns aux autres. Et dans ce chaudron infernal, il fallait trouver les points de synchronisation de deux Mondes auparavant incompatibles par leurs vibrations.

Les guerriers de la lumière ont des corps de manifestation ascendants de la Monade situés dans le Plérôme, heureusement, pas tout en haut. Néanmoins, ils ont pleinement ressenti ce qui s’y passait par tous leurs corps, y compris le corps physique.

Pendant neuf jours, alors que la barrière était en train d’être retirée, les guerriers de la Lumière ont ressenti les vibrations les plus élevées, parfois au bord de la désintégration du corpus 3D. La tension artérielle était de 180 sur 120, et plus. Et elle ne descendait pas du tout en dessous de 140 à 100, même en prenant des médicaments qui la font baisser.

Leur corps tremblait et bouillonnait comme un volcan. Personne n’a pu dormir pendant toute la semaine et demie. D’un côté, cela a épuisé les guerriers de la lumière jusqu’à la limite, mais de l’autre, cela les a beaucoup changés.

Ces neuf jours ont radicalement modifié l’ensemble de l’Univers Local pour la première fois et pour toujours. Suite à la suppression de la barrière, une zone unique et commune de Réalité Absolue commune est apparue, construite sur le principe de deux anneaux qui se croisent.

Zone commune

A – est le Monde de l’Absolu, B – est notre Univers Local, la zone ombragée est la zone de Réalité Absolue.

Une synthèse constante de lumière absolue fonctionne à l’intérieur de cette zone. Cela signifie qu’à partir de maintenant, un amas de la Réalité Absolue fonctionnant à pleine échelle est apparu dans notre Univers Local.

La caractéristique et la qualité fondamentales d’un amas est la capacité de chaque unité de sa matière à générer (émettre) de la lumière absolue.

Sa synthèse peut être d’intensité différente, du seuil inférieur au seuil supérieur, correspondant à la vibration de l’Absolu lui-même.

Chez les Monades, à des niveaux inférieurs au Plérôme, la Synthèse Absolue n’est pas encore possible. Le maximum est leur assimilation de la Lumière Absolue avec un certain degré de réfraction.

Idéalement, le maintien constant de la Lumière Absolue par nos Monades, voilà ce à quoi nous devons tendre au stade initial.

Théoriquement, il peut « enflammer » le noyau de la Monade et initier en elle le début de la Synthèse Absolue – c’est-à-dire l’autogénération de la Lumière Absolue. De tels hommes deviennent les phares de l’Absolu.

« Allumer » le noyau de la monade

La forme acide nucléique-protéine de l’organisation des biomatériaux, y compris l’ADN hélicoïdal, qui existe en 3D, n’est pas adaptée à la réception de la lumière absolue. La structure des cellules doit être 100% cristalline, et non pas à cristaux liquides. Ce dernier est transitoire pour l’entrée dans la 4D, vers laquelle nous tendons actuellement. Et l’ADN doit être strictement fractal-cristallin, et non en spirale, même s’il comporte 24 ou 144 brins.

Dans les conditions de la Lumière Absolue, chacun de nous, en tant que Micromultivers, devra évoluer vers l’Absolu. C’est-à-dire, avoir les corps de manifestation de notre Monade dans TOUTES les dimensions existantes : de 3,85D et 14D à D infini.

Maintenant, en mode accéléré, en 3D (y compris le corps biologique), la matière du nouvel Univers Local 4 est en train d’être testée. Elle détermine à quel seuil minimum nécessaire notre espace tridimensionnel peut assimiler la Lumière Absolue.

Les membres de l’équipe au sol ont joué le rôle de « lapins » expérimentaux. Les co-créateurs ont modélisé et généré une vibration qui correspond à la Lumière Absolue dans une certaine mesure. Bien sûr, elle ne peut être entièrement créée artificiellement, tout comme une lampe électrique ne peut remplacer le soleil. Mais les premiers résultats ont fourni beaucoup de matière à l’analyse.

Il a été confirmé une fois de plus que pour atteindre l’état de Microabsolutoverse, nous devons au moins apprendre à entrer dans l’Absolu (ou ses mondes) avec nos vibrations élevées, à isoler le corps de manifestation de notre Monade et à l’ancrer dans l’Absolu. Ou, au plus, l’ascension et l’ancrage de la Monade entière dans l’Absolu.

Il est encore difficile d’imaginer tout cela. Mais c’est seulement – pour le moment… Un énorme type de changement nous attend dans l’année à venir.


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*