Accélérer la cadence Partie 2

La nouvelle ligne de temps unique, le couloir de transformation 18.09-18.11, le rôle des hommes à haute fréquence et bien d’autres choses encore ont accéléré la 3D et le démantèlement de son Système (voir partie 1).

Les Co-Créateurs et leur équipe au sol continuent à couper ses racines sur le Plan Subtil de l’Univers Local et de la Terre. Nous n’avons pas encore conscience de l’ampleur et de la difficulté de ce travail, de tout ce qu’il reste à faire et de tous les obstacles qui se dressent sur notre chemin en 4D et 5D.

Devant la 5D

La bonne nouvelle est que le démontage de nos corps subtils et physiques s’est accéléré. La mauvaise nouvelle, c’est que nous sommes encore en 3D, et que non seulement les événements nous déçoivent sans cesse, mais aussi la transformation, la nôtre et celle de l’environnement, que nous prenons avec la plus grande difficulté.

La troisième dimension (longueur/hauteur/largeur) est un pont entre les mondes de l’Esprit et de la matière. En 3D, seuls la survie, l’accouplement et la recherche infinie du plaisir nous gouvernent.

Dans la quatrième dimension, de nouveaux paramètres sont ajoutés – le temps linéaire et la pensée. Ici, la loi de cause à effet fonctionne immédiatement. En 5D, le temps est sphérique, le passé, le présent et le futur sont concentrés en un même point.

Les pensées et les désirs se matérialisent encore plus rapidement. L’espace entier est rempli de l’énergie de l’Amour pour tous et pour tout, mais l’individualité demeure.

Dans la 3D, tout est conditionné et construit sur l’opposition, la lutte, la compétition et la suppression. Dans la 5D, seuls l’amour et l’unité règnent. La 4D est un espace de transit entre les deux.

L’un des paramètres déjà activés à la frontière entre la troisième et la quatrième densité est la vitesse du temps et de la manifestation.

Plus nos vibrations sont élevées, plus le temps s’écoule rapidement et la matérialisation de nos pensées et sentiments, surtout négatifs et toxiques, nous fait tomber et rebondir beaucoup plus vite qu’en 3D.

Particulièrement négatif et toxique

Imaginez que nous sommes déjà passés à la 5D avec notre tête, notre corps et nos centres d’énergie. Cela signifie automatiquement l’accès à l’instantanéité de n’importe quel souhait ou intention.

Rappelez-vous maintenant de quoi est remplie la tête d’une personne moyenne, son dialogue mental, sa suspicion, son agressivité, ses peurs, son attente constante du pire et la réaction qui en découle.

S’il lui semble que quelqu’un l’a regardé de travers ou a eu une mauvaise pensée, il va instantanément incinérer tout le monde avec un coup de représailles. Et s’il y a des milliards de personnes comme lui ? Ils pulvériseront la totalité de la 5D.

C’est la raison principale de l’IMPOSSIBLE TRANSITION DE MASSE vers la quatrième et la cinquième densité. Elle était, est et sera STRICTEMENT INDIVIDUELLE, dépendant de notre conscience et de notre responsabilité pour CHAQUE pensée, sentiment et acte, de leur totale transparence.

Ce n’est qu’en fonction de ces paramètres que nous passons d’un monde à l’autre. L’accès est hermétiquement fermé si nous continuons à nous dérober, à nous considérer comme des victimes, à blâmer les autres pour tout, et à vivre dans cet état.

Nous sommes constamment déchirés et, bien souvent, nous ne pouvons rien y faire.

Tout cela dure jusqu’à ce que nous commencions à prendre des responsabilités et des engagements.

C’est pourquoi, alors que les contours de la 4ème dimension s’ouvrent plus largement, les Co-Créateurs nous ont plongés dans un test intestinal rigoureux (décrit dans la 1ère partie) pour montrer nos faiblesses et nos déficiences.

Ou bien nous prenons sur nous tout le poids des autres, nous permettant, le plus souvent des personnes proches, d’éviter d’assumer la responsabilité de leur propre vie.

Tout l’argent des autres

Tout ce qui est mis en évidence vise toujours à ce que nous nous y attardions. Plus la situation est difficile, plus notre attention et notre compréhension doivent être attentives. Maintenant, la difficulté de la situation dans laquelle nous serons plongés dépend de chacun.

En 5D, nous attendons une responsabilité totale pour tout. Par conséquent, il n’y a pas d’autres options – soit nous changeons, soit nous quittons cette planète par la maladie et la mort.

Le principal obstacle qui empêche notre transition de la 3D à la 4D et à la 5D est le manque d’amour, un cœur fermé. Il ne s’agit pas du chakra du cœur, mais de notre état vibratoire général. Aucun état d’esprit ne nous aidera à ressentir un Amour incroyable et sans cause pour tous et pour tout.

S’accorder à une certaine fréquence ne peut être relayé ou magnétisé. Nous ne pouvons la ressentir qu’en la générant en nous-mêmes. Lorsque nous avons l’expérience de ce sens, nous pouvons alors partir de lui. Mais d’abord, nous devons allumer une source de nouvelles vibrations à l’intérieur de nous.

Tous les outils (y compris les techniques spéciales, les affirmations, etc.) fonctionnent si nous coïncidons avec une certaine fréquence. Il est impossible de décrire ce que l’on ressent.

On peut le décrire avec des mots, le transmettre sous forme d’informations, l’enseigner sous forme de pratiques, l’établir comme une compétence.

Mais sans nos sentiments et nos états intérieurs, il est impossible de nous « infecter » avec une fréquence de sorte que nous vibrions sur elle pour toujours. Pendant une courte période, cela peut se faire dans le cadre de rituels magiques et de guérison.

Mais une telle charge s’épuise très vite et transforme le destinataire en drogué de l’énergie d’autrui.

En 3D, nous ne comprenons pas et refusons d’admettre que tout ce qui se passe dans notre vie est causé par nos décisions, nos choix, nos pensées, nos émotions, nos perceptions, nos états, etc. Nous ne voyons pas leur couplage croisé.

En 4D, lorsque nous prenons conscience de notre responsabilité, nous faisons preuve de transparence et de clarté d’esprit. Nous commençons à voir qu’ici nous avons fait des fissures, et là insulté, et immédiatement, nous sommes frappés par un boomerang, signalant que nous sommes la seule source de problèmes. C’est ainsi que nous découvrons la relation de cause à effet.

Beaucoup plus rapide

Combien de temps faut-il pour prendre conscience de la situation ? Estimez combien de temps nous avons été dans un sentiment de victime, de culpabilité, de honte, de haine, d’accusations et d’agression.

Combien de temps nous avons survécu à nous-mêmes, et nous nous sommes enfoncés de plus en plus profondément dans le marécage des 3D. Finalement, avec la plus grande difficulté, cela nous vient : « Que suis-je ? Peut-être que ça suffit ? »

Mais on s’est déjà tellement planté qu’on ne peut pas s’arrêter et traîner encore plus longtemps. Et beaucoup de gens ne sont jamais passés par cette phase et ne veulent pas s’inquiéter et ruminer à ce sujet.

Le problème n’est pas de plonger notre pied par inadvertance dans une partie boueuse de la route.

Nous pouvons simplement en sortir, nous nettoyer, tirer des conclusions, continuer notre chemin et garder les yeux ouverts. C’est aussi simple que cela, mais nous mettons de nombreuses années à atteindre cet état d’esprit.

L’unité, c’est lorsque nous ressentons de l’intérieur non seulement la relation de tous avec tous, mais aussi NOTRE relation avec tout et tout. Nous devons comprendre que le monde qui nous entoure est un miroir. Lorsque quelque chose nous déclenche, ce n’est que le reflet de notre vrai moi.

Si nous le prenons, nous commençons alors à nous comprendre nous-mêmes, à comprendre la Nature, le monde, l’Univers et la Source. À partir de ce moment, nous savons qui nous sommes et ce que nous voulons.

Nos programmes, nos attitudes, nos pensées et nos émotions sont nettoyés. En nous concentrant sur ce que nous ressentons dans notre cœur, nous commençons à créer consciemment.

Le Créateur n’a pas besoin d’instructions. Le temps est venu de faire des expériences, des recherches et de se rappeler totalement pourquoi nous nous sommes incarnés sur la Terre 3D plutôt qu’ailleurs.

C’était prévu, et sa réalisation vient plus vite si nous ressentons un désir et un besoin irrésistibles de faire quelque chose.

Si nous le ressentons pendant plus d’une minute ou d’un jour, il ne s’agit pas d’un désir instantané et à nouveau disparu, mais d’une force motrice persistante, d’une confiance stable dans le fait que cela nous appartient sans équivoque.

Toute notre vie, nous pouvons faire n’importe quoi. Ce qui nous plaît, ce qui nous apporte un revenu, un statut, une satisfaction, une joie et un sentiment d’autosuffisance. Mais en règle générale, les buts et les objectifs pour lesquels nous sommes venus dans ce monde en 3D sont complètement différents.

Les buts et les objectifs sont différents

Nous ne les éviterons en aucune façon. Tôt ou tard, nous ferons ce pour quoi nous sommes ici. Et cela ressemble à un effort incessant, à un besoin, à une nécessité. Comme quelque chose sans lequel nous ne pouvons pas vivre, respirer et avancer.

C’est à cela que ressemble ce « mien ». Et les questions « Mon métier me rapportera-t-il de l’argent en 5D », ou « Me causera-t-il des problèmes de santé, dans mes relations », et autres, tombent d’elles-mêmes ici.

Qu’est-ce qu’une transition ? Ce n’est pas un transfert vers une autre ligne de bus ou de métro. En passant du corps physique 3D à la forme énergétique 4D, puis au corps de Lumière de la 5ème dimension, nous entrons dans une nouvelle réalité, un système de lois, de constantes, de soft et de codes.

Indépendamment du niveau de conscience, chacun de nous a besoin de s’adapter à ces dimensions, de repenser et de réajuster toutes les sphères de notre vie, et de déterminer avec quoi nous résonnons aujourd’hui.

Des signes simples permettent de vérifier facilement à quel point nous avons avancé, d’abord, dans la 4ème densité. Nous commençons à prendre conscience que nous sommes les créateurs de notre réalité. Nous générons consciemment et volontairement des événements et des situations dans notre vie.

Nous savons que nous avons un libre arbitre et nous apprenons à l’utiliser. Nous comprenons ce qu’est le karma, comment il fonctionne et comment le traiter. Nous nous rappelons les buts et les objectifs de notre incarnation sur la Terre 3D.

Nous continuons à purifier et à harmoniser nos six corps inférieurs, nous apprenons à guérir les vies et les lignes temporelles antérieures, nous absorbons de l’énergie hautement vibratoire et nous ancrons plus de Lumière en nous.

En passant progressivement de la 4ème densité à la 5ème, nous devenons psychologiquement invisibles pour ceux qui vivent dans les basses vibrations de la 3D.

Par exemple, lorsqu’une personne émet des fréquences élevées, accordées harmonieusement, et traverse une foule de gens qui se battent, ceux-ci ne le remarquent pas et circulent autour d’elle, lui permettant de quitter cet endroit indemne.

Nous commençons à voir une aura au-dessus des arbres, autour des branches et des feuilles, des objets matériels sous forme de pixels, un hologramme et une matrice 3D, des étincelles et des fils dorés dans l’espace 5D.

Nous pouvons observer et interagir avec des âmes qui se trouvent deux dimensions plus haut et deux dimensions plus bas que nous.

Lorsque nous commençons à vibrer en 5D, nous sommes physiquement invisibles en troisième densité.

Il ne s’agit pas d’une disparition soudaine, comme un nuage de fumée qui fond, mais d’un état où nous devenons de plus en plus transparents, remplis de Lumière, jusqu’à ce que notre corps finisse par s’y dissoudre.

De temps en temps, nous pouvons réapparaître en 3D sous la forme d’une figure rayonnante, comme dans les peintures de la Renaissance, avec un halo autour de la tête…

Le corps se dissout dans la lumière

Quels sont les premiers symptômes de la transition ? Le rêve change : on dort par intermittence, et on se réveille au milieu de la nuit, plein d’énergie. On ressent des troubles étranges, une fatigue chronique, ou inversement, des bouffées de chaleur.

Apparaît la clairvoyance, de nouvelles sensations spirituelles et extrasensorielles. Le corps est parcouru d’électricité. Changements d’humeur soudains : un jour nous sommes très élevés, un autre jour nous sommes calmes et imperturbables, et le troisième jour nous sommes dans la dépression la plus profonde.

Tels sont les symptômes de notre transformation. Au début, le processus est très lent et ce n’est que progressivement qu’il s’accélère. La résistance volontaire ou involontaire que nous lui opposons ne fait que provoquer un malaise général.

Tant que nous faisons obstacle à quelque chose, ce « quelque chose » nous hante. Au fil du temps, la vie mettra en scène des situations dans lesquelles nous nous sommes trouvés plus d’une fois.

C’est pourquoi il est important de s’accepter dans toutes les humeurs, de les vivre avec gratitude envers notre corps physique. Il nous aide à nous reconstruire pour la cinquième densité, en étant saturé d’une substance cristalline éthérée sur une nouvelle base siliceuse.

Notre ADN contient 12 brins sur le plan subtil et le même nombre sur le plan physique. Aujourd’hui, les scientifiques n’en connaissent que deux sur 24. Les autres sont en sommeil et s’activent au fur et à mesure que notre conscience se développe.

Les différentes parties du corps vibrent à des fréquences différentes. En règle générale, notre âme se développe rapidement, mais le corps émotionnel ou mental est à la traîne. Il arrive que certaines parties du corps (organes, systèmes) soient en avance sur d’autres dans la mise à niveau.

Dans nos cellules et notre ADN, un programme, un ensemble de codes et de clés sont chargés qui se déclenchent automatiquement à un certain moment de l’évolution de l’âme.

Nous seuls, par notre libre arbitre et notre liberté de choix, déterminons le temps qu’il faudra pour activer l’ensemble du lot et des applications.

Programmé pour entrer

Aujourd’hui, selon diverses estimations, 6,5 milliards de personnes vibrent périodiquement ou constamment à des fréquences allant jusqu’à 4,5D, de 4,5D à 5D – plus de 600 000, et plus de 5D – environ 300 000 terriens. Mais toutes ces données deviennent rapidement obsolètes.

Chaque jour, en fonction de l’état de préparation de chacun, les nouveaux transitoires entrent dans la quatrième et la cinquième dimension. Suivre ce chemin ne signifie pas qu’il sera toujours lisse, beau et heureux, lorsque tout se produira en même temps.

Suivre ce chemin signifie que nous traverserons encore de nombreux obstacles et épreuves, que nous prendrons des décisions, parfois très difficiles. Tout sera pareil, mais cela ira plus vite, plus facilement et plus librement, parce que le cours accéléré de la vie ne sera plus constamment en train de démolir et d’échelonner.

Qu’est-ce qui est nécessaire pour la transition ? Tout d’abord, comprendre qu’il s’agit d’un mouvement éternel, et non d’un résultat. Pour cela, il n’est pas nécessaire de suivre des cours, d’étudier quelque chose de spécial.

Les facteurs qui déterminent la croissance de notre conscience : l’absence de négativité, le rejet du jugement et de la condamnation (l’étape la plus difficile), le passage de l’esprit au cœur et à l’empathie, pour vivre avec les sentiments sans le diktat de l’ego.

Lorsque nous atteignons ce stade, les énergies à haute fréquence qui arrivent sur Terre nettoient plus activement en nous les états négatifs qui émergent périodiquement, sans que nous ayons à fournir d’efforts supplémentaires.

Ce qui n’a pas été nettoyé apparaîtra encore de temps en temps et sera éliminé. C’est un processus naturel – l’obscurité doit être mise en lumière. Nous devons être prêts à l’affronter.

L’un des facteurs importants est la capacité à apprécier la nature, les animaux et à s’émerveiller des choses simples.

Rappelez-vous comment, lors d’un concours de talents, une petite chose timide et fragile chante Defying Gravity avec tant d’âme, transmettant ainsi nos sentiments avant l’incarnation, ou avant le retour à la maison, et ravivant de manière si poignante nos souvenirs, qu’un immense public de 4 000 personnes s’étonne et rugit de joie, et que le jury appuie automatiquement sur le buzzer doré. Ce n’est qu’une secousse parmi tant d’autres.

Olivia Lynes, 11 ans, chante Defying Gravity dans Britain’s Got Talent

Peu à peu, notre état intérieur deviendra plus important que toutes les circonstances extérieures. Il n’y a rien de plus important que de maintenir l’équilibre intérieur, malgré le désir d’accélérer les événements et d’avancer plus vite, de vaincre plus rapidement les résistances de notre ego, de nos blocages et de nos habitudes.

Le temps de la transition est initialement fixé par notre Âme bien avant notre incarnation sur la Terre 3D. Lorsque nous accélérons, les parties inertes et lentes de notre moi se rebellent et provoquent des maladies dans le corps ou la psyché.

Généralement, la transition est encouragée par ceux qui ont une forte peur sous-jacente de ne pas être assez bons ou que quelque chose ne va pas chez eux.

« L’anormalité est un signe essentiel de normalité. La transition est activée de manière plus efficace si nous nous acceptons pleinement. Si notre motivation est uniquement de « quitter cette planète sanglante, vile et méchante », nous rencontrerons encore plus de difficultés.

Il est important d’être conscient des différences entre les exigences de l’ego et le caractère inapproprié d’attentes ou d’actions spécifiques.

Si nous ne voyons pas de résultats, si nous n’obtenons pas de réponses, si nous ne comprenons pas et si nous ne pouvons pas séparer les signaux du bruit, cela signifie que nous faisons quelque chose de mal.

Faire confiance au chemin, ce n’est pas se contenter d’observer la vie sans réfléchir. Cela nous oblige toujours à résoudre des problèmes et à surmonter des obstacles, mais il faut le faire et réagir calmement. Et d’être sûr que tout sera toujours résolu de la meilleure façon pour nous.

À l’heure actuelle, c’est la vitesse la plus optimale. Voilà ce qu’est la confiance. La confiance en soi, en sa propre vie et en la voie choisie, en défiant la gravité.

Lev

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18768 Articles
L'amour comme but ultime !