Accueillir la présence

Salutations, âmes lumineuses ! C’est la saison des cadeaux, alors quel meilleur cadeau pourrions-nous offrir que notre thème de décembre, la Présence ?

Lors d’un récent vol, j’ai regardé un film fascinant intitulé Nine Days, qui examine ce qui peut se passer entre deux vies.

Je ne veux pas en dire trop, mais je peux vous dire que j’en suis sortie avec un sens renouvelé de l’émerveillement pour les choses de tous les jours, comme sentir l’eau sur ma peau ou regarder dans les yeux un être cher.

Le film m’a plongé dans un profond état de Présence – ce qui est le contraire de prendre les choses pour acquises.

Mais être pleinement présent de nos jours peut s’avérer un véritable tour de force, d’autant plus que nous sommes naturellement tentés de nous tourner vers le passé (le bon vieux temps) ou l’avenir (la suite ??) alors que le moment présent n’est pas toujours très attrayant.

À cela s’ajoute le rythme de vie, qui s’est accéléré pour revenir à ce qu’il était avant l’arrivée de Covid, si ce n’est plus. J’en viens presque à souhaiter une seule journée de détente avec des vêtements de détente et des jeux de société !

Il n’a jamais été aussi important de trouver des moyens de « couper du bois, transporter de l’eau » afin de ne pas perdre notre capacité à récolter les bénéfices de la Présence : la paix, l’équanimité, la gratitude et la joie, pour n’en citer que quelques-uns.

La présence, comme la plupart des choses dont nous parlons, a de nombreuses facettes…

PRÉSENCE AVEC LE MONDE NATUREL

Nous savons que la nature est un lieu privilégié pour ralentir et retrouver le courant rafraîchissant de l’instant présent, comme dans le cas du bain de forêt. Le rythme cardiaque diminue, les niveaux de sérotonine augmentent et le temps s’arrête.

La nature est présente avec nous et nous demande de faire de même. Lorsque nous le faisons, nous nous rappelons qui nous sommes – et qui nous ne sommes pas.

Prenons au moins 5 minutes par jour pour être présents au monde.

LA PRÉSENCE À NOTRE MOI PHYSIQUE ET ÉMOTIONNEL

Pendant les fêtes, il est facile de se laisser submerger par la liste des choses à faire et de perdre de vue nos besoins physiques et émotionnels. Or, ignorer ces besoins peut nous faire basculer dans la zone dangereuse des réactions excessives, de l’épuisement et même du vide.

Présençons notre corps en l’examinant au moins une fois par jour : Sommes-nous suffisamment restaurés pour équilibrer toute cette activité ? Choisissons-nous judicieusement nos aliments alors que nous sommes entourés de friandises pour les fêtes ?

Sommes-nous en train de nous défouler en faisant un peu d’exercice quotidien ?

De même, nous pouvons être attentifs aux émotions qui peuvent s’accumuler, en particulier en prévision des rassemblements festifs.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je suis devenue une véritable caverneuse au cours des dernières années et, pour revenir à mon centre paisible, je sais que j’ai absolument besoin d’un jour ou deux de solitude pour contrebalancer les nombreuses activités sociales.

Les fêtes de fin d’année peuvent également être des déclencheurs, surtout si un être cher est décédé récemment. Être présent, sans jugement, quel que soit le sentiment qui suit son cours, est une meilleure solution que de maintenir une fausse gaieté.

Être compatissant avec soi-même est la clé pour traverser cette épreuve.

Ensuite, trouver quelque chose de créatif à faire qui vous rappelle un souvenir agréable est une excellente étape. Pour ma part, je perpétue la tradition de ma mère qui consiste à préparer un pain suédois pour le petit-déjeuner, le Stollen, chaque veille de Noël.

En pétrissant la pâte, j’ai l’occasion de faire acte de présence avec elle dans mon esprit et dans mon cœur… cela ne manque jamais de me replonger dans un esprit de célébration et de gratitude.

Prendre le temps d’une méditation sur l’onde d’infinité serait particulièrement utile pour assurer la stabilité émotionnelle.

LA PRÉSENCE DES UNS AUX AUTRES

Une fois que nous avons fait tout ce qui précède, nous arrivons à la meilleure partie et à ce dont il s’agit : être pleinement présents l’un pour l’autre.

C’est à ce moment-là que la lumière de l’amour peut s’écouler avec le plus d’éclat, en profitant simplement de notre Présence à la Présence de ceux que nous aimons…

Et voici un élément que je suggère de prendre en compte : nous avons tous connu tellement de changements ces dernières années que vos proches ont peut-être aussi changé depuis la dernière fois que vous les avez vus.

Essayez de les rencontrer tels qu’ils sont maintenant, presque comme s’ils étaient tout nouveaux pour vous – penchez-vous et soyez curieux dans votre Présence sans jugement. Ils vous en seront reconnaissants !

PRÉSENCE DE TOUT CE QUI EST

Le mois de décembre me paraît toujours plein de mystère…

Ici, dans l’hémisphère nord, c’est le moment où les nuits sont longues et claires, de sorte que les étoiles scintillent avec encore plus d’acuité…

Au Solstice, la lumière commence à revenir, ce qui est en soi miraculeux…

Enfin, les nombreuses traditions et légendes qui ont façonné nos différentes cultures se déroulent toutes à la même période.

Pris dans nos vies occupées, nous pouvons parfois considérer ces choses comme allant de soi, mais que se passerait-il si nous ne le faisions pas ?

Et si nous agissions comme si c’était la première fois que nous vivions ces phénomènes ?

Pouvons-nous nous débarrasser de nos façons bien établies de reconnaître la saison en présentifiant à nouveau l’émerveillement ?

Il ne s’agit pas de cadeaux,

mais de la Présence.

Beaucoup d’amour et des bénédictions infinies,

L’espoir

Hope Fitzgerald

Ce contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.

A propos de Giuseppe 18618 Articles
L'amour comme but ultime !