Alcyon Pléiades 134 : La Chine millénaire – Empereurs, Kuan Yin, Dana, Grande Muraille, Immortalité

Dans ce nouveau documentaire vidéo, nous nous plongeons dans les origines millénaires de la culture orientale liée aux dieux, venant des sphères célestes, ce qui n’a rien à voir avec la Chine actuelle où il n’existe qu’un collectivisme opprimé et asservi.

Cliquez sur ce lien si vous ne voyez pas la vidéo.

Le début de cette grande civilisation remonte à quelque 5.000 ans, au règne de Huangdi ou de l’empereur jaune, qui a créé une culture d’inspiration divine et développé l’astronomie, l’écriture, l’ingénierie et la médecine. La grande reine mère de l’Occident, régnait avec l’empereur de jade, souverain suprême qui vivait dans un palais de jade situé sur le mont céleste Kunlun, le paradis des Hsi avec ses pêches de l’immortalité.

Dans la tradition asiatique, il y a Kuan Yin, la déesse de la miséricorde et de la compassion, qui observe toutes les souffrances du monde, une divinité hautement vénérée jusqu’à ce jour. Dans le panthéon japonais, la divinité la plus importante est la déesse du soleil Amaterasu. Chez les peuples préceltiques, la déesse Brigit, également connue sous le nom de Dana, était la puissante déesse de la sagesse. Dou Mu est également une divinité vénérée dans toute l’Asie, tant par les bouddhistes que par les taoïstes. Elle est connue comme la mère des sept étoiles.

Et que dire du premier empereur Qin Shi Huang, qui en seulement 49 ans de règne a créé la Grande Muraille et unifié ce grand pays qui est la Chine, apportant de nombreuses améliorations pour le bonheur de la société ? Et que dire de la quête d’immortalité qui a toujours été considérée comme possible dans ces cultures ? Tout cela est mentionné dans les récits de nombreuses cultures dont l’histoire parle de l’existence d’êtres immortels.

Alcyon Pléiades FR


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.