Après l’Autriche, c’est au tour de la police espagnole de déclarer sa résistance à la tyrannie du Covid.

Ce rapport est basé sur une vidéo tweetée d’un officier de police espagnol prenant la parole lors d’un rassemblement. Il semble s’agir de Sonia Vascovacci et de son groupe de policiers activistes dont nous avons déjà parlé – Policias por la Libertad.

Nous avons lu suffisamment de témoignages de flics indépendants et d’organisations policières en France pour savoir qu’ils reconnaissent clairement et n’apprécient pas d’être utilisés pour opprimer une population qu’ils ont juré de protéger.

Consultez le travail de Mark Sexton sur ce site, un ancien policier britannique qui, avec l’aide du Dr. Mike Yeadon et d’autres personnalités de premier plan, a engagé une action pénale contre des ministres et des fonctionnaires du gouvernement britannique et des patrons de presse de premier plan devant la Cour pénale internationale.

Des articles récents ont montré que la police roumaine marchait avec des manifestants, ainsi que des articles sur le mécontentement de la police et de l’armée en Italie. Voir Le régime Draghi est en déroute.

Comme nous le savons, le rôle de la police est essentiel.

La police espagnole déclare sa résistance à la tyrannie et à la corruption de Covid

Déclarent qu’ils sont unis avec les forces de police de toute l’Europe

Par Celia Farber

« Nous avons promis de protéger et de servir le peuple, pas les politiciens corrompus. Nous sommes très fiers d’être des policiers, mais de vrais policiers, pas des tueurs à gages du gouvernement.

Notre association est en contact direct avec des membres des forces de sécurité en Italie, au Portugal, en France, en Autriche, en Suisse, en Suède, en Allemagne et en Hollande.

Nous allons réunir toutes les polices d’Europe. Nous allons arrêter cela.

Les forces de sécurité et les forces armées sont la clé de tout cela.

Nous devons nous mettre du côté du peuple, et tourner le dos aux gouvernements corrompus !

Nous avons dénoncé le passeport Covid ici à Valence avec notre association.

Nous allons exiger la responsabilité du Señor Marlasca pour les deux états d’urgence, et pour avoir utilisé la police et la guardia civil pour contraindre les citoyens. Nous ne soutenons pas cela. »

Voir le clip de Valence, en Espagne, ici : https://t.me/GreatBritishBird_News/12088

Il s’agit d’une évolution cruciale, que nous suivrons de près.

Merci à Pélerine pour cette information. Traduit avec l’aide de sources en Espagne qui ont souhaité rester anonymes.

Sources et reférences : EuropeReloaded.comAlethoNews.com


Retrouvez-moi sur Odysee, Telegram et GETTRCe contenu ainsi que les informations et les opinions qui y sont exprimées sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement mon opinion.